5e Recensement général de la population et de l’habitat : l’espérance de vie s’améliore de 5,2 ans au Burkina Faso

Le Burkina Faso compte 20 505 155 personnes depuis l’année 2019 selon le rapport final du 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). Ce rapport a été rendu public, le vendredi 1er juillet 2022, à Ouagadougou, lors d’une cérémonie officielle présidée par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Seglaro Abel SOME, représentant le Chef du gouvernement.

Réalisé au cours de l’année 2019, le 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) livre ses résultats définitifs pour les besoins de statistiques, de prises de décisions et de planification. Ce rapport indique que « par rapport à 2006, l’espérance de vie s’améliore de 5,2 ans, passant de 56,7 ans à 61,9 ans en 2019 ». Le niveau global de natalité est de 39,4 naissances pour 1 000 habitants (39,4‰) contre un taux brut de mortalité de 9,2‰. Ce taux était de 11,8‰ en 2006. Pour le ministre en charge de l’Economie, Dr Seglaro Abel SOME « les défis seraient de trouver les moyens nécessaires pour prendre en charge les déficits sociaux ». Il a par ailleurs invité la population à mener une politique familiale responsable.

Le rapport note également qu’en 2019, le Burkina Faso regorgerait une population totale résidente de 20 505 155 habitants, dont 10 604 308 de femmes, soit 51,7% et 9 900 847 d’hommes, soit 48,3%. Entre 2006 et 2019, le taux d’accroissement démographique a été estimé à 2,94%. Par ailleurs, le taux de fécondité est passé de 6,2% en 2006 à 5,4% en 2019. Au niveau de l’éducation, le 5e RGPH indique que « le taux d’alphabétisation des individus âgés de 10 ans ou plus augmente régulièrement au fil du temps. Il est passé de 7,5% en 1975 à 26,2% en 2006 pour atteindre 31,9% en 2019 ». Aussi, le pourcentage des enfants âgés de 6 à 16 ans scolarisés s’élève-t-il à 45,9%. Quant à la proportion des enfants déscolarisés, elle s’établit à 15%, souligne le rapport.

Dans le domaine de l’emploi, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est de 7,1%. La gent féminine serait la plus affectée avec 8,8% contre 5,6% pour les hommes. Le chômage est deux fois plus élevé en milieu urbain (10%) qu’en milieu rural (5,1%), précise le 5e RGPH.

En ce qui concerne l’eau de boisson, le Recensement général de la population et de l’habitat a soutenu que « 7 ménages sur 10 ont accès à une source d’eau de boisson améliorée (69,7%). 9 personnes sur 10 vivant en milieu urbain (88,6%) et 6 personnes sur 10 vivant en milieu rural (59,0%) y ont accès ».

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Bail locatif : La loi votée par le Conseil national de la Transition

Sig-Burkina

75È ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ 2022 PLAIDOYER FRUCTUEUX DU MINISTRE DE LA SANTÉ POUR UN PARTENARIAT ACTIF EN FAVEUR D’UNE REPONSE HUMANITAIRE ADEQUATE.

Sig-Burkina

Situation sécuritaire au Burkina Faso : le COTN donne 14 jours aux populations vivant dans les zones d’intérêts militaires pour rejoindre les zones plus sécurisées.

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Télécharger la version PDF ici : communique-du-01.07.2022Télécharger Le Service d'information…