Perkoa : l’Union européenne et le Maroc aux côtés du Burkina Faso pour sauver les 8 mineurs

Mine de Perkoa

Les opérations de sauvetage des mineurs bloqués dans les sous-sols de Perkoa continuent sous la supervision des ministres Jean Alphonse SOME en charge des Mines et carrières et Bassolma BAZIE de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale. Ils ont dirigé le samedi 7 mai 2022 à Réo dans le Sanguié la réunion quotidienne du comité provincial de la gestion de la crise. Ils se sont ensuite déportés sur le site de la mine pour constater de visu l’évolution des travaux de pompage des eaux d’inondation.

Directeur de la mine de Perkoa

« Il y a des avancées significatives dans les travaux de recherche des mineurs coincés dans les sous-sols de la mine de zinc » a affirmé d’emblée le Directeur général de la mine de Perkoa Hein FREY devant la délégation gouvernementale. La chambre de refuge où pourraient se trouver les huit (8) mineurs est à une profondeur de 580 mètres, a relevé monsieur FREY. La vidange des eaux est à un niveau de 550 mètres à la date du 7 mai 2022, ont affirmé les techniciens commis à la tâche de pompage des eaux.

Basolma Bazié

L’évacuation des eaux est passée à une vitesse supérieure grâce à l’installation de deux pompes supplémentaires plus performantes. Ces appareils en provenance du Ghana étaient très attendus.

« Aucun effort n’est de trop » souligne le ministre des mines et des carrières Jean Alphonse SOME. Il a en outre annoncé l’arrivée dans les prochaines heures d’autres appareils de pompage venant d’Afrique du Sud. En plus de ces actions, l’Union européenne et le Maroc proposent d’appuyer le Burkina Faso dans cette opération de sauvetage des huit mineurs de Perkoa. Le gouvernement burkinabè a déjà transmis à ses partenaires la liste des besoins notamment en matériels techniques et en ressources humaines. Toute chose qui pourrait sans doute accélérer les opérations de recherche des travailleurs coincés dans la mine.

mine de Perkoa

Aussi, faut-il noter, les visites des ministres Issaka SOURWERMA des Affaires religieuses et coutumières, Jean Alphonse SOME des Mines et carrières et Bassolma BAZIE de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale chez les chefs coutumiers de Perkoa, Sandié et Réo. Cette démarche fait suit à la pleine implication de ces dignitaires de la tradition dans la préservation de la paix et de la cohésion sociale.

Les parents des victimes par la voix de leur représentant Antoine BAMA espèrent que tous les moyens seront réunis pour sauver les mineurs.

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE DU 21 OCTOBRE 2014

Sig-Burkina

Conflits agriculteurs-éleveurs : Des mécanismes de règlements existent

Sig-Burkina

MENA : Arrêté portant organisation des horaires de travail des structures éducatives et scolaires

Sig-Burkina

Leave a Comment

Enter Captcha Here : *

Reload Image

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Tracteurs Le premier ministre, Albert OUEDRAOGO, a procédé le samedi…