TRENTE-QUATRÈME SESSION DU COMITÉ POUR LA PROTECTION DES DROITS DE TOUS LES TRAVAILLEURS MIGRANTS ET DES MEMBRES DE LEUR FAMILLE

Une délégation du Burkina Faso séjourne à Genève (Suisse), du 24 au 31 mars 2022, dans le cadre de la présentation du deuxième rapport périodique du Burkina Faso, au titre de la convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. Placée sous la conduite de Monsieur le ministre de la justice et des droits humains, chargé des relations avec les institutions, Garde des Sceaux, Me Barthélémy KÉRÉ la délégation est composée d’experts issus des départements ministériels en charge des Affaires étrangères et de la Coopération, du Genre et de la Famille, de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, de la Justice, de l’Économie et des finances, de l’Administration territoriale et de la Sécurité, de l’Éducation nationale, de la Santé. Des structures rattachées comme la Caisse nationale de sécurité sociale, l’institut national de la statistique et de la démographie (INSD), le Secrétariat du CONASUR sont également représentées.

Accueillis par son Excellence Monsieur Dieudonné Désiré SOUGOURI, Ambassadeur Représentant Permanent du Burkina Faso à Genève, les membres de la délégation ont eu une séance de travail au sein de la Mission, Représentation permanente du Burkina Faso, dès le samedi 26 mars 2022. L’activité, ouverte par SEM l’ambassadeur, a été dirigée par Madame Nadine TRAORE/BAZIE, Représentante Permanente adjointe. Cette rencontre a permis de poser les bases des travaux de la délégation, et de l’accompagnement à apporter au niveau de la Mission représentation permanente à Genève, d’examiner les documents de travail et le programme de séjour de Monsieur le Ministre, Barthélémy KÉRÉ. Attendu à Genève le lundi 28 mars 2022, Monsieur le ministre de la justice, Garde des Sceaux, aura à son programme, entre autres, une visite à la Mission représentation permanente du Burkina Faso à Genève, une audience avec Madame la Haut-Commissaire des nations unies aux droits de l’homme. Le clou de ses activités sera la présentation du deuxième rapport périodique, au titre de la convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, devant le Comité pour la protection des droits des travailleurs migrants. Le Burkina Faso a ratifié la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, le 26 novembre 2003. En vertu de l’article 73 de la Convention, le Burkina Faso va présenter son deuxième rapport, lequel fait suite au rapport initial présenté les 09 et 10 septembre 2013 et couvre la période 2013-2020. Le Rapport périodique du Burkina Faso contient différents points : les renseignements généraux et la mise en œuvre de la convention ; l’évolution du cadre législatif et institutionnel ; l’état des données statistiques, estimations officielles et autres informations disponibles. Le document présente également les mesures prises pour mettre en œuvre les dispositions de la convention, ainsi que les recommandations issues de la présentation du rapport initial au Comité pour la protection des droits des travailleurs migrants en septembre 2013.

le Service d’information ou

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Allocution du Président du Faso à la cérémonie d’hommage

Sig-Burkina

Communiqué

Sig-Burkina

Gestion des catastrophes : Pour une plus grande mobilisation des acteurs autour de la question

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Télécharger la version pdf ici : Communiqué_point_-Covid-19_Burkina_Faso_-du_24_mars_2022Télécharger Le Service d'information…