8 Mars 2022 au Burkina : La situation des femmes déplacées au centre des préoccupations gouvernementales

La cérémonie officielle de célébration de la Journée internationale des droits des femmes s’est déroulée le mardi 8 Mars 2022 à Ouagadougou. Cet événement a servi de cadre pour le gouvernement burkinabè de présenter les nombreuses actions entreprises pour une meilleure protection des femmes mais également pour promouvoir le respect de leurs droits. La cérémonie a été présidée par le Directeur de cabinet du ministère du Genre, de la solidarité nationale, de la famille et l’action humanitaire. La commémoration au Burkina Faso de la 165e Journée internationale de la Femme intervient dans un contexte sécuritaire difficile marqué par les attaques terroristes avec pour corollaire les violences faites aux femmes. Pour marquer sa solidarité envers ces victimes, le Gouvernement burkinabè a choisi de célébrer le 8 Mars 2022 sous le thème: « Défis sécuritaire et sanitaire : quelles stratégies pour une meilleure protection des femmes ? ». Ainsi un panel a été organisé à l’occasion de la cérémonie officielle de la Journée internationale de la Femme. Plusieurs communications ont notamment porté sur des sujets spécifiques comme les effets des crises sécuritaire et humanitaire sur la situation socio-économique des femmes, les conséquences de la COVID 19. Le Directeur de cabinet du ministère du Genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Seydou SOULAMA a rendu un vibrant hommage à toutes les femmes et filles des villes et campagnes qui se battent nuit et jour pour un Burkina Faso prospère. Selon lui, la question de la protection et de la promotion de la femme a toujours été une priorité pour les pouvoirs publics au Burkina Faso. Pour preuve, l’engagement de l’Etat dans la réduction des inégalités genre, le renforcement de l’autonomisation économique des jeunes filles et femmes exposées aux risques de l’extrémisme violent. Monsieur SOULAMA a expliqué que le choix du thème de la présente commémoration se fond sur les actions et les stratégies que le gouvernement déploie au profit des populations en général mais aussi et surtout à l’endroit des personnes déplacées internes estimées à plus d’un million sept-cent mille (1 700 000) personnes. Ces efforts se résument essentiellement à la mise en œuvre du plan de secours d’urgence et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire, la sensibilisation continue des populations sur l’observation des mesures barrières et l’intérêt de la vaccination, le renforcement de la résilience des populations à travers la mise en place de fonds spéciaux COVID. Aux partenaires techniques et financiers, Seydou SOULAMA a adressé ses remerciements pour leur constante disponibilité aux côtés du Gouvernement et des autres acteurs, pour faire de la femme burkinabè, une véritable actrice de développement. A noter qu’en marge de la commémoration de la journée internationale de la Femme, il a été organisé un repas communautaire avec les personnes déplacées internes.

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : Rapport général

Sig-Burkina

CEDEAO : appel à propositions de projets du Projet d’Appui à la Transition Agroécologique

Adams OUEDRAOGO

Programme d’appui au développement sanitaire (PADS) : Un outil de financement performant pour la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS)

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Télécharger la version pdf ici : Communiqué_point_-Covid-19_Burkina_Faso_._05_mars_2022Télécharger Le Service d'information…