Flash Info
prev next

à La Une »

Compte rendu du Conseil des ministres du 25 novembre 2021

25 novembre 2021 – 20 h 31 min Pas de Commentaire | 1 526 views

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le jeudi 25 novembre 2021,
en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 30 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE,
Président du Faso, …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Chronique du Gouvernement

Secteur des Transports au Burkina : les nombreux acquis du PNDES I

Soumis par par 4 novembre 2021 – 18 h 06 minPas de commentaire | 546 views

Le Gouvernement burkinabè s’attèle à mobiliser la somme de 19 000 milliards de FCFA pour financer les projets du nouveau référentiel de développement, le Plan national de développement économique et social (PNDES II).

Le secteur des Transports, moteur de croissance économique fait l’objet de toutes les attentions dans ce plan comme dans le programme de société 2021-2025 du chef de l’Etat Roch Christian Marc KABORE. Le PNDES I 2016-2020, faut-il le rappeler, a permis la réalisation de plusieurs projets dans les domaines des Transports et de la mobilité urbaine.

Ainsi dans le domaine du Transport routier et au regard de l’insécurité et des fraudes fiscales, le gouvernement a procédé à partir de 2016 au renouvellement et à la sécurisation des titres de transports. A ce jour 530 857 cartes grises et 88 413 permis de conduire sécurisés ont été produits par les services du Ministère des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière (MTMUSR). Le département du Ministre Vincent DABILGOU a mobilisé à cet effet plus de cinq milliards de francs (5 000 000 000 F) CFA au profit du Trésor public et validé des référentiels de certification.

Le Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC) assure désormais la gestion du fret conformément à l’arrêté ministériel du 21 octobre 2020 portant modalité de gestion et de contrôle du fret en provenance et à destination du Burkina.

La volonté d’assurer le renouvellement du parc automobile des véhicules poids lourds a guidé la mise en place d’un fonds de garantie permettant aux entreprises de transport d’avoir des prêts pour le retrait et la casse des véhicules poids lourds de transport public routier de marchandises, ne répondant plus aux conditions d’âge et aux normes environnementales. Grace à ce mécanisme le secteur des transports du Burkina Faso, a gagné en dynamisme et surtout en compétitivité dans le ravitaillement du pays en produits de grande consommation.

Le défi de la Sécurité routière a mobilisé l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER) qui s’est vu doté depuis fin 2020 d’un siège moderne pour un meilleur déploiement de ses activités. Le Ministère a aussi procédé au cours de l’année 2020 à la démolition de 156 ralentisseurs hors normes et le contrôle de 202 276 véhicules lourds de transport de marchandises. Ces opérations de contrôle s’inscrivent dans la mise en œuvre du Règlement 14 relatif à l’harmonisation des normes du contrôle du gabarit, du poids, et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les états membres de l’union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) auquel le Burkina Faso est partie prenante.

Des actions de sensibilisation et la dotation des directions régionales en panneaux de signalisation ont contribué à assurer une meilleure sécurité des usagers de la route face aux énormes défis.

A cela s’ajoute une amélioration continue des performances du Centre de Contrôle de Véhicule Automobile (CCVA) dont une des missions est la visite technique des véhicules en fonction de leurs usages.

De grands projets ferroviaires sont en voie de concrétisation et à la faveur du PNDES I (2016-2020), les études du projet d’interconnexion du chemin de fer Ghana-Burkina Faso se sont achevées. La construction de la voie ferrée se fera en mode Partenariat Public Privé (PPP). Douze entreprises ont montré leur intérêt au projet. Finalement trois d’entre elles ont été retenues. L’étape ultime est le dépouillement final des offres pour le choix de l’entreprise qui aura la charge des travaux de construction.

L’autre ambitieux projet ferroviaire est le chemin de fer du G5 Sahel, le Trans-Sahélien. Les études de faisabilité du projet sont déjà réalisées. En ce qui concerne le chemin de fer existant entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, la convention de concession révisée a été ratifiée par les Assemblées Nationales des deux pays. Il reste sa mise en œuvre par le concessionnaire en occurrence SITARAIL, filiale du groupe Bolloré.

Dans les secteurs du Transport aérien et de la météorologie, la certification de l’Aéroport International de Ouagadougou « Tamse » est une réalité depuis novembre 2020 suite à la réhabilitation de la piste d’atterrissage.

La construction du nouvel aéroport de Donsin connait une évolution notable avec la réalisation en cours de la piste et de la tour de contrôle. Ce nouvel aéroport viendra consolider la position du Burkina Faso de hub de l’Afrique de l’Ouest. La compagnie nationale Air Burkina en activité depuis 1967 a pris un nouvel envol grâce au groupe américain, American Global Development (AGD). Le groupe a doté Air Burkina d’avions lui permettant de renforcer ses dessertes et d’ouvrir de nouvelles lignes. Le partenariat entre Air Burkina et AGD va bientôt aboutir à l’ouverture de l’Académie aéronautique et à la construction d’un atelier de maintenance d’aéronefs au Burkina.

La qualité des services au niveau de l’aéroport, a été matérialisée par le renouvellement de la certification ISAGO de la Régie Administrative Chargée de la Gestion de l’Assistance en Escale (RACGAE), deux certificats d’opérateurs d’assistance en escale et le certificat de qualité ISO-9001 version 2015, obtenu par l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

Des prévisions météorologiques à l’attention des décideurs et les utilisateurs finaux ne sont pas en reste. L’élaboration et la diffusion au public des alertes sur les conditions météorologiques extrêmes renforcées, le niveau de conformité des observations et des messages réguliers émis et transmis selon les normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) maintenu.

La Mobilité urbaine enregistre des efforts remarquables avec notamment la coordination de la mise en œuvre du projet du Grand Ouaga et l’extension des activités de la Société de Transport en Commun (SOTRACO).

Ces importantes réalisations pour le Burkina Faso ont été enregistrées dans un contexte sanitaire et économique assez difficile aux plans national et international, reconnait le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière. Vincent DABILGOU appelle encore à la mobilisation de toutes les énergies du Ministère pour la réalisation du nouveau référentiel national de développement, le PNDES II.

DCPM/MTMUSR -SIG

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik