PNDES II : Des échanges entre membres du gouvernement et acteurs de développement du Sud-Ouest

Une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de Promotion des Langues nationales, monsieur Stanislas OUARO, a rencontré les acteurs de développement du niveau déconcentré et décentralisé de la région du Sud-Ouest, le mardi 5 octobre 2021, à Gaoua. Autour de 3 communications, les échanges ont porté sur le bilan de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020, la présentation du document du PNDES II 2021-2025, et la présentation du dispositif de suivi-évaluation dudit PNDES II ainsi que le mécanisme de son financement.

Faire du Burkina Faso une nation de paix, et de démocratie, résiliente, unie et solidaire tout en transformant la structure de son économie afin de réaliser une croissance forte inclusive et durable, tels sont les raisons qui ont motivé le gouvernement a adopté le Plan national de développement économique et social (PNDES II) en Conseil des ministres, le 30 juillet 2021. A cet effet, monsieur Stanislas OUARO et sa délégation ont présenté les différents axes du PNDES II aux acteurs de développement du niveau déconcentré et décentralisé de la région du Sud-Ouest. Ce nouveau référentiel de développement économique et social est bâti sur 4 piliers dont le premier est la consolidation de la résilience, la sécurité, la cohésion sociale et la paix qui est établi en vue de renforcer la résilience, la cohésion sociale, la paix, la sécurité intérieure et la défense du territoire national. Pour le chef de la délégation gouvernementale, monsieur Stanislas OUARO, le PNDES II connait des innovations majeures, entre autres, dans le domaine de la mobilisation des ressources, la prise en compte des questions liées à la sécurité, la paix, la cohésion sociale, la bonne gouvernance, la qualité des réalisations et l’amélioration des outils de suivi-évaluation, a- t-il affirmé.

Pour le Secrétaire permanent du Plan National de Développement Economique et Social PNDES II, Alain SIRI, ce référentiel a pour objectif de rétablir la sécurité, la paix, renforcer la résilience et transformer notre économie, a-t-il signifié.

En termes de financement, 2 sources de financement ont permis d’adopter le PNDES II à un coût global de 19 030, 70 milliards de F CFA. Il s’agit de ressources propres estimées à 63% et des ressources venant des partenaires techniques et financiers, selon la délégation gouvernementale.

En termes de bilan, le PNDES 2016-2020 a engrangé des résultats satisfaisants malgré le contexte d’insécurité, de la maladie à coronavirus et de la fronde sociale. Dans la région du Sud-Ouest, 12 milliards de F CFA sont mobilisés par les collectivités territoriales de 2016 à 2020 pour financer les activités du PNDES dans la région. Ces réalisations ont concerné la construction des écoles, des centres de santé, le bitumage des routes, l’électrification et la formation professionnelle. Sur le plan scolaire, les réalisations sont, entre autres, 52 Collèges d’enseignement général (CEG), 5 lycées, 20 écoles et 10 établissements post-primaires.

Pour une mise en œuvre réussie du PNDES II, les acteurs que sont l’Etat, les collectivités territoriales, le secteur privé, la société civile, les Burkinabè de l’extérieur ainsi que les partenaires techniques et financiers doivent s’impliquer.

Service d’Information du Gouvernement

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Position du Burkina sur une offre d’asile au colonel Kadhafi : « Il n’y a pas de contradiction dans la communication gouvernementale », selon Alain Edouard Traoré

Sig-Burkina

Forum National des Jeunes édition 2021 : La jeunesse apporte sa contribution au processus de réconciliation

Sig-Burkina

Recadrage des Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : un atelier préparatoire se tient à Koudougou, du 7 au 10 septembre

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi…