Journée mondiale de l’alimentation : 3 millions de burkinabé sont victimes d’insécurité alimentaire

La 41e Journée mondiale de l’alimentation (JMA) s’est tenue le samedi 16 octobre 2021 à Ziniaré, chef-lieu de la région du Plateau-Central. Placée sous le haut patronage de SEM Christophe Joseph Marie DABIRE, cette journée a connu la participation des ministres Salifou OUEDRAOGO de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation, de Éric BOUGOUMA des Infrastructures et du désenclavement, de Modeste YERBANGA des Ressources animales et halieutiques, d’anciens ministres chargés de l’Agriculture, des Partenaires techniques et financiers (PTF) et de la population de Ziniaré sortie nombreuse à cet effet.

La commémoration de la 41e édition de la JMA entre dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de la Fondation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui se tient le 16 octobre de chaque année. Pour cette année 2021, le thème choisi est: « Agir pour l’avenir. Améliorer la production, la nutrition, l’Environnement et les conditions de vie ». La JMA vise non seulement le renforcement de la sensibilisation et l’action en faveur des personnes victimes de la faim dans le monde mais aussi l’accroissement de la sensibilisation des décideurs politiques, des acteurs du secteur privé et des producteurs à la mise en œuvre des actions permettant d’atteindre la faim zéro d’ici à 2030.

Selon l’analyse du cadre harmonisé, au Burkina Faso environ 3 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire avec un indice de faim de 25,8% en 2020 et une prévalence à la sous-alimentation de 14,40%, a indiqué le ministre Salifou OUEDRAOGO. Sur le plan mondial, plus de 3 milliards d’individus souffrent d’une malnutrition et près de 2 milliards de personnes souffrent de surpoids ou d’obésité dûs à la mauvaise alimentation et au mode de vie sédentaire, a-t-il ajouté.

Face à cette situation, une transformation des systèmes alimentaires s’impose afin de favoriser la production et la consommation de denrées alimentaires saines et nutritives a conclu le ministre chargé de l’Agriculture. Il est soutenu par son collègue Eric BOUGOUMA, des Infrastructures représentant le Premier ministre, selon qui : « il est impérieux d’agir pour aujourd’hui mais également pour l’avenir, de prendre des dispositions pour améliorer la productivité et améliorer également la distribution ».

En prélude de la JMA 2021, un panel a regroupé le 15 octobre 2021, des spécialistes de l’Agriculture, de l’Environnement et d’anciens ministres de l’Agriculture qui ont présenté des communications autour du thème de la Journée. A tour de rôle, les communicateurs ont démontré les faiblesses des systèmes alimentaires actuels et ont reconnu la nécessité de les transformer en vue de garantir une alimentation saine et durable pour tous.

La commémoration de la JMA 2021 a pris fin par la coupure du ruban marquant l’ouverture de la foire d’exposition de mets locaux, de produits et d’outils agricoles. Les ministres et les PTF ont pu découvrir les talents et le savoir-faire local de la région du Plateau central.

 

Le Service d’information du gouvernement

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Promotion de l’emploi au Burkina Faso: 115 millions de FCFA octroyés à 31 promoteurs

Sig-Burkina

Communiqué administratif relatif à la vaccination des pèlerins burkinabè pour le Hadj 2016

Sig-Burkina

Organigramme de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le clap d’ouverture de la 27ème édition du Festival panafricain…