Clôture de la 4ème rencontre nationale Etat/secteur privé : Plusieurs recommandations pour booster davantage l’économie burkinabè.

Débutée le 1er octobre 2021 à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso, la 4ème rencontre nationale Etat/secteur privé a refermé ses portes le samedi 02 octobre 2021. C’est sur une note de satisfaction avec à la clé l’adoption de plusieurs recommandations que le premier ministre, Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE a mis fin à la rencontre.

Au terme de deux (02) jours de travaux sur le thème « l’Accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) : défis et opportunités pour la transformation structurelle de l’économie burkinabè », plusieurs recommandations ont été formulées en vue d’accroître les performances de l’économie burkinabè.

Ces recommandations sont entre autres :

– le développement d’infrastructures routières pour désenclaver les zones de production afin de faciliter le commerce transfrontalier ;

– la mise en place de mécanismes de facilitation de l’accès au financement ;

– l’application effective des textes organisant le commerce de gros, de demi-gros et de détail ;

– le renforcement de la lutte contre la concurrence déloyale, la fraude et les tracasseries routières.

Cette rencontre a également été l’occasion pour le gouvernement d’apporter des éléments de réponses et de clarifications aux différentes préoccupations posées par le secteur privé.

Pour le chef du gouvernement, les propositions pertinentes issues des conclusions seront traduites sans délai en actions concrètes par les départements ministériels.

« Le gouvernement poursuivra ses efforts de sécurisation du pays, de renforcement de la bonne gouvernance, d’amélioration du climat des affaires et de promotion des produits locaux, en vue du développement du marché intérieur » a notamment le premier ministre.

 

Le Service d’information du gouvernement

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Coopération Burkina-Côte d’Ivoire : Les experts des deux pays évaluent les grandes décisions et recommandations du 7ème TAC

Adams OUEDRAOGO

Communiqué du Procureur Général près la Cour d’appel de Ouagadougou

Sig-Burkina

Enseignement supérieur du Burkina : le MESRSI, la seule structure qualifiée pour autoriser l’ouverture d’une filière de formation

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
(Ouagadougou, 1er octobre 2021). Le président du Faso, Roch Marc…