Journée mondiale de l’environnement : l’édition 2021, Commémorée dans la commune de Ziniaré au Burkina Faso.

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde, a commémoré le samedi 5 juin 2021, la Journée mondiale de l’environnement. Placée sous le thème « Restauration des écosystèmes », l’édition 2021 de la célébration de l’environnement s’est tenue au Burkina Faso dans la commune de Ziniaré, chef-lieu de la région du Plateau Central, sous la présidence de monsieur Siméon SAWADOGO, ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique.

Le phénomène de dégradation des écosystèmes impose au monde entier un impératif défi à relever. En effet, la dégradation de la couche d’ozone, la déforestation, la dégradation des terres, les sécheresses récurrentes, les pollutions ont pris de nos jours une allure inquiétante. Cette Journée commémorée sous le thème « Restauration des écosystèmes et défis sécuritaires » au Burkina Faso est une journée phare qui interpelle tout le monde entier sur les actions à mener en faveur de la préservation de notre milieu naturel dans ce contexte difficile.

Au Burkina Faso, les activités anthropiques telles que l’expansion agricole, l’exploitation minière, l’orpaillage, l’exploitation du bois-énergie comme le charbon de bois ont un impact énorme sur l’environnement.  Selon le ministre Siméon SAWADOGO, « ce sont environ entre 110.000 et 250.000 hectares de forêts qui sont perdues chaque année ». De l’année 2002 à l’année 2013, c’est plus de 5,16 millions d’hectares de terre qui sont dégradées, a déploré le ministre SAWADOGO.

Cette Journée mondiale de l’environnement était une occasion pour le ministre Siméon SAWADOGO de rappeler les actions à mener pour protéger notre planète. Pour lui, il est plus que nécessaire de promouvoir les techniques de récupération des terres qui sont entre autres les cordons pierreux, les demi-lunes, les zaï et la plantation d’arbres pour lutter contre la déforestation. De la parole à l’acte, le ministre chargé de l’Environnement a procédé à la plantation d’arbres sur le site du Centre initiative pour le développement durable (CIDD). Il a par ailleurs, instruit les responsables des services régionaux et les élus locaux de la région du Plateau Central à délimiter des terrains pour la plantation d’arbres en vue de créer des forêts.

Pour madame Lynda K’HABORE, présidente de la fondation Green Africa et marraine de la cérémonie, cette édition 2021 de la Journée mondiale de l’environnement est « une occasion pour interpeller la population sur combien elle est responsable de la santé de notre planète et aussi, lui signifier que notre survie dépend de la protection du milieu naturel dans lequel nous vivons ».

L’hôte de la cérémonie, monsieur Pascal COMPAORE, maire de la commune de Ziniaré a affirmé que la tenue de cette journée dans sa ville est un « moyen d’interpellation de la population à l’union, à la cohésion sociale et à la solidarité afin qu’ensemble, nous puissions protéger notre environnement dans le strict respect des écosystèmes menacés par l’action de l’homme ».

La journée Mondiale de l’Environnement a été instituée en 1972 par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Grâce à l’instauration de cette journée, environ 350 millions hectares d’écosystèmes dégradés seront récupérés d’ici à 2030.

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Projet d’Appui à la Promotion des Filières Agricoles (PAPFA) : Le Fonds International pour le Développement Agricole accorde un financement de 20,8 milliards de FCFA

Sig-Burkina

Elections du 29 novembre 2015 : les conditions réunies pour la réussite des scrutins à Fada

Sig-Burkina

Disparition de Monsieur Salifou NEBIE

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Les ministres en charge de l’éducation nationale, Stanislas OUARO et…