Promotion de l’énergie électrique : une signature de conventions cadres de maitrise d’Ouvrage public déléguée entre l’ABER et les Régions-collectivités territoriales

Le Directeur Général de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) a procédé le vendredi 4 juin 2021, lors d’une cérémonie officielle à Ouagadougou, à la signature de conventions cadres de maitrise d’Ouvrage public déléguée entre l’ABER et les Régions-collectivités territoriales. Cette cérémonie a connu la présence de madame Madiara SAGNON/SOU, ministre déléguée à la Décentralisation et du Secrétaire Général du ministère en charge de l’Energie, monsieur Souleymane KONATE.

L’Agence   burkinabè   de  l’électrification   rurale   ( ABER ) s’est engagée dans l’accompagnement des régions à travers une délégation de la maîtrise d’ouvrage des travaux d’électrification en milieu rural. En effet, l’ABER s’est défini un objectif de répondre efficacement aux attentes des collectivités et des populations en matière d’énergie. Pour y parvenir, les acteurs ont officialisé la mutualisation de leurs efforts, ce vendredi 4 juin 2021 à Ouagadougou, à travers la signature de conventions cadres de maîtrise d’Ouvrage public déléguée entre l’ABER et les Présidents des Conseils régionaux.

La signature de ces conventions marque la concrétisation de loi 014 du 20 avril 2017, portant règlementation générale du secteur de l’énergie. En à croire madame Madiara SAGNON/SOU, ministre déléguée à la Décentralisation, « l’Etat confirme son rôle d’assistance aux collectivités territoriales, en apportant de l’assistance technique, en mettant à la disposition des subventions et des compétences qu’il faut pour que ces collectivités puissent fonctionner correctement ». 

Pour monsieur Ismaël Somlawendé NACOULMA, Directeur général de l’ABER, la signature de ces conventions cadres va permettre d’accélérer en termes de projets d’électrifications rurales. Selon lui, « ce partenariat va permettre de planifier le travail qui reste à faire pour que tous les Burkinabè puissent avoir accès à l’électricité ». Avant de poursuivre que l’ABER assurera le volet technique et financier de ce projet. Quant aux collectivités territoriales, elles s’engagent à travers cette signature à planifier et à définir les priorités en termes de besoins d’électrification, a soutenu monsieur NACOULMA. Cette convention permet de faciliter l’acquisition des terres pour les travaux d’électrification, a-t-il ajouté.

Le Secrétaire Général du ministère de l’Energie, des mines et des carrières, monsieur    Souleymane  KONATE , représentant le ministre Bachir Ismaél OUEDRAOGO, a souligné que le Burkina Faso prévoit atteindre dans son nouveau référentiel de développement, 50%   de taux d’électrification d ‘ici à 2025. 

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Compte rendu du conseil des ministres du 02 novembre 2011

Sig-Burkina

COMITE NATIONAL D’ORGANISATION DU 11 DECEMBRE 2015

Sig-Burkina

Situation au CENOU : Signature d’un accord entre le ministère et les étudiants

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
PRIMATURE Burkina Faso              …