GOUV ACTIONS :Amélioration du secteur semencier au Burkina Faso, le ministère en charge de l’Agriculture et AGRA en partenariat pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Depuis 2006, le ministère en charge de l’agriculture et l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA) sont des partenaires. Les fruits de ce partenariat varient entre autres de l’appui des chercheurs à la création et à la multiplication de nouvelles variétés de semences améliorées, à l’octroi de subventions en passant par la formation et le renforcement des capacités des acteurs.

De Farako-Ba à la station de recherche de l’Institut de l’environnement et de recherches  agricole du Burkina Faso (INERA), à Saria, en passant par  Kamboinsin, des variétés améliorées de semences à haut rendement de maïs, de sorgho et de riz  ont été créées par les chercheurs et mises à la disposition des producteurs.

L’atteinte de la sécurité alimentaire  et nutritionnelle  dans notre pays passe  par l’utilisation de ces semences améliorées par  nos producteurs et ce partenariat est bien apprécié par les différents acteurs.

L’alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) est un partenaire au développement du Burkina Faso et ses différentes  interventions sont en cohérence avec la politique agricole de notre pays. Ces actions conjuguées aux efforts du gouvernement visent la transformation structurelle du secteur agricole pour le bonheur des   producteurs.

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Journée Mondiale des Réfugiés : Renforcer la coexistence pacifique entre Réfugiés et autochtones au Burkina Faso

Sig-Burkina

Agression de Souleymane Porgo à New York

Adams OUEDRAOGO

POINT DE PRESSE DU GOUVERNEMENT : Un quatrième opérateur de téléphonie mobile annoncé

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
D'un coût global d'environ 2 milliards de francs FCA, l'ouvrage…