COVID-19 : Le gouvernement fait le point

Le gouvernement burkinabè et la Coordination nationale de la réponse à la pandémie de COVID- 19 ont animé un point de presse ce mercredi 18 mars 2020 à Ouagadougou. Il s’est agi de faire le point de l’évolution de la maladie dans notre pays depuis la survenue des premiers cas le 09 mars 2020.

Le Service d’information du Gouvernement

Au 17 mars 2020, le Burkina Faso enregistre 27 cas confirmés de COVID- 19 avec la survenue d’un premier cas à Bobo Dioulasso, 7 nouveaux cas à Ouagadougou et un premier cas de décès lié à la maladie. Il s’agit d’une patiente de 62 ans avec des antécédents diabétiques qui était en réanimation a précisé le Pr Martial OUEDRAOGO, Coordonnateur national de la réponse à la pandémie de COVID-19.

A ces cas confirmés, il faut ajouter 231 personnes contactes qui sont sous surveillance. Selon le Pr Martial OUEDRAOGO, les personnes contactes sont des personnes vivant dans le même ménage qu’un patient COVID-19 dans une période de 14 jours après l’apparition des symptômes, les personnes ayant voyagé avec un patient, de personnes travaillant à proximité ou ayant partagé le même environnement qu’un patient et de personnes ayant dispensé des soins directs aux patients COVID-19.

Pour le Pr OUEDRAOGO, « ces chiffres sont très dynamiques du fait que la totalité des patients proviennent de la communauté et non des postes frontaliers ». A ce jour, a-t-il poursuivi, toutes les personnes malades sont prises en charge dans les centres de référence pour les cas graves.

Les burkinabè sont appelés à contacter la cellule de riposte aux numéros verts, 01 60 89 89, 52 19 53 94 et bientôt au 35 35, en cas d’exposition au COVID-19. La maladie étant très contagieuse et potentiellement mortelle, la cellule en appelle à la responsabilité de tous pour se prémunir, car précise le Pr Martial OUEDRAOGO, le seul remède à nos jours demeure la prévention.

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU, a rappelé que le gouvernement a pour souci majeur la protection des Burkinabè. Ce qui justifie les différentes mesures prises pour contenir la propagation de la maladie.

Sur la question de l’opportunité de fermeture des frontières aériennes et terrestres, le gouvernement annonce qu’un comité de gestion de plan de réponse à l’épidémie de Coronavirus (COVID-19) y réfléchit et c’est l’évolution de la situation qui commandera la prise de décision.

Ce comité présidé par Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre, réunira les membres du gouvernement et les Partenaires techniques et financiers (PTF) impliqués dans la gestion de la réponse à l’épidémie de COVID-19, le jeudi 19 mars 2020.

De même, sur la question liée à la surenchère des prix du gel hydro-alcoolique et des masques de protection, les équipes du ministère du Commerce sont également sur le terrain pour procéder au contrôle.

Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Le Burkina Faso en bonne voie pour maximiser les retombées socio-économiques du secteur minier

Adams OUEDRAOGO

Agents d’appui-conseil agricole : 454 motos pour être plus proche des producteurs

Adams OUEDRAOGO

Journées portes ouvertes : Le Secrétariat général du gouvernement et du Conseil des ministres s’ouvre au grand public

Adams OUEDRAOGO

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Les ministres en charge de l’Economie, Lassané KABORE, celui de…