Suivi de la campagne agricole humide : Le ministre Salif OUEDRAOGO dans les champs du Sud-Ouest.

Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles, Monsieur Salif OUEDRAOGO, a effectué le lundi 30 septembre 2019, une tournée dans plusieurs champs de la région du Sud-Ouest et dans une unité de décorticage de riz de la Fondation Dreyer. Il était accompagné du gouverneur de la région du Sud-Ouest et de ses collaborateurs. Objectif, faire l’état des lieux de l’évolution de la campagne agricole humide dans cette partie du Burkina.

C’est par l’unité moderne de décorticage du riz et de transformation post-récolte du riz pour une valorisation de la production de la Fondation DREYER à Dano dans la province du Ioba que le ministre en charge de l’Agriculture Monsieur Salif OUEDRAOGO a débuté sa tournée dans la région du Sud-Ouest. Après cette unité, cap a été mis pour le site de production de riz à variété améliorée mis à la disposition des producteurs de bas-fond aménagé et suivi par l’équipe technique de ladite Fondation.

Pour le Directeur exécutif de cette Fondation, Monsieur Laurent SEDOGO, l’objectif de sa structure est de soutenir les cantines scolaires. Et pour mieux satisfaire la demande, la Fondation a construit un barrage afin d’irriguer 23 ha de riz. Cependant, la production était insuffisante et pour pallier ce déficit, la Fondation a aménagé un nouveau site de production de riz à variété améliorée (TS2) d’une superficie de 19 ha au profit des producteurs de bas-fond à canaux d’arrosage et de drainage à Bankandi.

Selon Laurent SEDOGO sa Fondation a choisi de produire du riz étuvé, car ce riz conserve sa valeur nutritionnelle. Pour satisfaire la demande sans contribuer à la déforestation, la Fondation a construit une centrale solaire thermique de plus de 100 KW. Cette centrale solaire permet d’étuver plus de 4 tonnes de riz par jour.

Après ces deux unités, le ministre et sa délégation ont entamé la visite des champs des producteurs agricoles de la zone. « Dans cette région du Sud-Ouest, la campagne agricole est assez bonne, vu la physionomie des champs. Pour le maïs, les producteurs ont déjà commencé les récoltes, le coton est également prêt, seul le sorgho a encore besoin de quelques pluies. Pour ce qui concerne le riz, on ne détecte aucun problème car dans les bas-fonds aménagés, il y a des techniques qui sont mises en place permettant ainsi la rétention de l’eau pendant plusieurs jours », a indiqué le ministre en charge de l’Agriculture Salif OUEDRAOGO. Pour lui, ce sont 450 000 tonnes de spéculations toutes espèces confondues qui sont attendues dans la région cette année.

Afin de lutter contre les poches de sécheresse, le ministre Salif OUEDRAOGO demande aux producteurs de toucher les services techniques afin de bénéficier des stratégies développées par son département telles que les canaux d’arrosage et de drainage et les bassins de collecte d’eau.

« Des produits phytosanitaires sont également disponibles gratuitement au niveau des services régionaux et provinciaux contre les ravageurs tels que les parasites, la chenille légionnaire » a-t-il ajouté.

Le ministre a aussi visité l’exploitation agricole de Béyizié HIEN à Nakar dans la commune de Dissin. Avec une superficie de 11 ha, ce producteur a semé plusieurs spéculations qui ont émerveillé le visiteur du jour. Il a reçu les félicitations du ministre Salif OUEDRAOGO pour la mise en pratique des bonnes techniques agricoles telles que l’utilisation d’un bassin de collecte d’eau, la combinaison des cultures céréalières et des cultures de rente. Le producteur a saisi l’occasion pour remercier son hôte de l’appui de son département en équipements agricoles et en intrants.

C’est par le bas-fond rizicole de la société coopérative simplifiée des producteurs du périmètre irrigué de Zonpiéli/Ouessa que la visite du ministre a pris fin. Ce bas-fond d’une superficie de 32 ha a été aménagé par le Programme national d’aménagement hydraulique (PNAH). Pour une première année d’exploitation avec un système d’irrigation de six motopompes, deux types de variétés de riz sont produits. Il s’agit de la variété TS2 et la variété orylux. Le rendement prévisionnel est estimé à 158 tonnes. Le président de l’association Obain SOMDA a remercié le gouvernement pour avoir bénéficié de 10 formations, d’intrants et d’équipements agricoles.

Au cours de sa tournée, le ministre Salif OUEDRAOGO a eu des échanges avec les producteurs. Selon le ministre, il s’agit pour son département de faire la synthèse de la situation de la campagne agricole 2019-2020 en vue de relever les atouts, les défis, les contraintes afin de pouvoir mettre en place une stratégie adaptée pour booster l’agriculture au Burkina Faso.

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Communiqué: Dialogue direct entre les forces de sécurité et les forces vives de la nation

Sig-Burkina

COMMUNIQUE: rencontre du ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale avec le Syndicat autonome des contrôleurs et inspecteurs du travail (SYNACIT

Sig-Burkina

Arrivée du chef de l’Etat à l’occasion de la SNC BOBO 2018 : Des mesures de sécurité à respecter

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi…