Flash Info
prev next

à La Une »

Création des lycées scientifiques : un facteur de développement

8 décembre 2019 – 11 h 29 min Pas de Commentaire | 126 views

La création des lycées scientifiques permet de rehausser les effectifs très bas des élèves dans les filières scientifiques.
Pour cette rentrée scolaire 2019-2020, 8 lycées scientifiques sont fonctionnels.
A terme, 13 lycées scientifiques régionaux seront créés.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

8ème  TAC : Conseil conjoint de gouvernement

Soumis par par 30 juillet 2019 – 20 h 55 minPas de commentaire | 1 182 views

Ce mardi 30 juillet 2019, s’est tenu à Ouagadougou, le Conseil conjoint de gouvernement de la 8ème conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC8) entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire.

La cérémonie officielle d’ouverture des travaux co-présidée était placée sous la présidence de Ses Excellences Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier Ministre du Burkina Faso et de son homologue de la Côte d’Ivoire, Monsieur Amadou Gon COULIBALY.

La 8ème conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC8) entre la République de la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se tient depuis le 27 juillet 2019 à Ouagadougou. Elle a débuté par la rencontre des experts et s’achève le 31 juillet 2019 par la rencontre entre les deux Chefs d’Etat.

 A cette cérémonie officielle d’ouverture des travaux du Conseil conjoint de gouvernement, le Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE a souligné que l’amitié, la coopération, la fraternité et la franche collaboration entre les deux Etats restent une réalité. Il dira par ailleurs que  l’histoire, la culture et la géographie sont des facteurs qui obligent le Burkina Faso et la République de la Côte d’Ivoire à mettre la main dans la main afin de renforcer les relations séculaires au profit des deux peuples.

Le TAC est un moyen qui permet aux deux Chefs d’état de relever ensemble les défis majeurs qui sont susceptibles de compromettre l’avenir des deux peuples. Ces défis sont la paix, la sécurité, la stabilité et la cohésion sociale. Pour le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE, «le TAC est aussi un moyen qui permet de lever les barrières objectives, parfois institutionnelles, légales et surtout infrastructurelles, et favorise la communication entre les deux peuples ».

Il n’a pas manqué de souligner la détermination des deux pays à poser les jalons d’une intégration réelle qui va renforcer et solidifier les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays et par ricochet les autres pays de la sous-région.

Pour terminer le Premier ministre burkinabè a félicité l’organisation réussie des 7 dernières conférences au sommet, des 3 réunions du comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations, sans oublier la conclusion de plusieurs accords dans les domaines socio-économiques et politiques.

Quant au Premier Ministre ivoirien, Son Excellence Amadou Gon COULIBALY, le Conseil conjoint de gouvernement permettra aux ministres des deux pays d’élaborer un rapport des travaux et l’état d’évolution des chantiers prioritaires. Pour lui, le TAC permet de valoriser les potentialités des deux pays dans le domaine de l’agriculture, du transport, des mines et de bâtir un espace communautaire et économique. Il poursuit en disant que le TAC permet de relever les défis communs entre les deux pays que sont la lutte contre la pauvreté, les maladies endémiques, le terrorisme, les tracasseries douanières.

Grâce au TAC, les 2 pays ont pu mobiliser 256 milliards de F CFA en 2013 et 348 milliards de F CFA en 2018  pour  financer les activités socio-économiques des jeunes et des femmes des deux pays. Comme innovation majeure du TAC7 qui s’est tenu en République de la Côte d’Ivoire à Yamoussoukro l’année écoulée, il s’est tenu un forum économique organisé par la chambre de commerce et d’industrie des deux pays. Les conclusions des travaux de Conseil conjoint seront soumises aux deux chefs d’Etats demain 31 juillet 2019 pour la signature des conventions pour le TAC 8.

 

Le Service d’information du gouvernement

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik