SIAO 2018 : Le paiement des titres d’accès au site via Mobile money et Facebook une réalité à cette 15ème édition

Pour cette 15ème édition de la biennale de l’artisanat africain qui regroupe trente (30) pays africains et plusieurs acheteurs professionnels venus de tous les continents, les organisateurs de l’événement ont mis les petits plats dans les grands. Au profit de l’événement qui draine une grande foule, le SIAO a initié pour cette année et pour les éditions à venir le paiement des titres d’accès par le biais d’une nouvelle technologie appelée le Mobile money et Facebook. L’objectif de cette innovation est de réduire les risques sécuritaires et minimiser les longues files d’attente.

 

L’une des innovations majeures du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) 2018, est l’achat des tickets d’entrée via Orange money et Facebook. Des points de vente ont été retenus par les premiers  responsables du SIAO pour permettre aux populations de rentrer en possession des titres, ce sont : les alimentations, des shops des stations d’essence et devant les guichets situés au SIAO. Par un simple geste de transfert et hop le visiteur a son titre, que ce soit l’un ou l’autre technique que vous aurez choisi. Pour un coup d’essai, c’est fut un coup de maître. En effet, à chaque édition de la fête de l’artisanat africain, des espaces étaient réservés sur l’aire d’expositions pour permettre aux populations d’acquérir le laissez-passer leur permettant d’accéder à  l’intérieur de la cour et pouvoir vivre de façon directe l’ambiance de la fête. D’interminables files se dressaient devant les portes du SIAO rendant l’accès très difficile. Pour mieux faire, la Direction générale du Salon a institué cette année, le paiement des titres d’accès à l’aire d’expositions par Mobile money et Facebook, une première au SIAO. Cette innovation majeure des organisateurs vise à réduire la longueur des files d’attente devant les guichets, les pertes financières, à rendre plus fluide les allées,  et aussi à contribuer à une meilleure sécurisation des participants de la biennale.

Pour Harouna NANA, vendeur de tickets au guichet 11 du SIAO, «  le paiement par Orange money permet d’éviter les embouteillages. Quand vous êtes à la maison, vous pouvez à tout moment payer le ticket via Orange money. Quand vous payer le ticket, un code vous est envoyé et un message transféré immédiatement. Ce message que vous avez reçu vous le présenter à l’entrée et après vérification, l’accès vous est autorisé ». C’est le même principe quand vous utilisez Facebook pour rentrer en possession du titre nous a confié Harouna NANA, à la seule différence que c’est un identifiant du nom de Wendy que les visiteurs doivent s’adresser. Immédiatement, selon le guichetier, un code vous est aussi transféré et une fois à l’entrée, ce code est scanné et après vérification vous accéder à l’aire d’expositions.

Dans ce contexte sécuritaire difficile, les premiers responsables du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat veulent à travers cette nouvelle initiative éviter toute tentative de sabotage visant à ternir l’image du pays et celle du SIAO. Le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou est le plus grand salon mondial dédié à la promotion de l’artisanat africain où, artisans et acheteurs de divers horizons se rencontrent pour échanger les expériences et faire des affaires et le pays des hommes intègres tient à pérenniser cet acquis. Ce salon, est aussi le lieu où des partenariats sont noués entre artisans, producteurs, acheteurs professionnels et exportateurs.

Les plus hautes autorités du pays, soucieuses du développement économique et social du Burkina Faso, veulent saisir l’opportunité qui leur est donnée pour restaurer le climat de confiance dont autrefois les Burkinabè se vantaient. Avec cet événement, où l’art africain est magnifié dans son ensemble, les décideurs souhaitent redorer l’image du pays et inciter les partenaires techniques et financiers (PTF) à accompagner le gouvernement dans ses efforts de développement en investissant dans  les grands chantiers pourvoyeurs d’emplois et de richesses en faveur des femmes et des jeunes.

 

 

 

 

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Deuxième session du cadre de concertation entre l’Etat et les OSC : La participation de la Société civile à la mise en œuvre du PNDES au centre des échanges

Adams OUEDRAOGO

RETRAIT DES JOUETS EXPLOSIFS

Sig-Burkina

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : la 28 ème édition sera célébrée le 15 décembre à Ouargaye

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Dix-neuf (19) prix sont décernés à cette 15ème édition du…