Flash Info
prev next

à La Une »

Compte rendu du Conseil des ministres de ce vendredi 11 octobre 2019

11 octobre 2019 – 20 h 35 min Pas de Commentaire | 2 013 views

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le vendredi 11 octobre 2019,
en séance ordinaire, de 10 H 20 mn à 16 H 30 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE,
Premier ministre, Chef …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Les communiqués gouvernementaux

EMISSIONS INTERACTIVES : AMELIORER LE CONTENU POUR EN FAIRE DES ESPACES D’ECHANGES FRUCTUEUX ET RESPONSABLES

Soumis par par 13 octobre 2018 – 1 h 13 minPas de commentaire | 868 views

A l’initiative du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement, une conférence publique se tient ce vendredi 12 octobre 2018, à Ouagadougou. Elle a pour thème: « contribution des émissions interactives à la promotion de la bonne gouvernance au Burkina Faso» avec pour conférencier, Mr Jean-Paul TOE, juriste, Directeur général de l’observation des Médias et des études au Conseil Supérieur de Communication.

Tout en saluant la tenue de cette rencontre, le ministre en charge de la communication, Remis Dandjinou a souligné que les émissions d’expression directe jouent un rôle essentiel dans le renforcement de la démocratie, et permettent aux citoyens d’accéder aux médias. « Par leur intervention, les citoyens contribuent à attirer l’attention, à interpeller les gouvernants, les pouvoirs publics sur certains manquements, certaines dysfonctionnements de la société », a-t-il ajouté.

Mais nonobstant les dispositions légales et réglementaires, les écarts de langages et les manquements persistent. Cette situation conduit l’instance de régulation à savoir le CSC, à procéder à des interpellations, à des auditions, voir à des suspensions. Selon le ministre, il faut plus de précautions de la part des animateurs. « Nous devons travailler à améliorer le contenu de ces productions afin d’en faire des espaces d’échanges fructueux et responsables pour l’intérêt du Burkina Faso », a réitéré le ministre en charge de la communication.

Les échanges autour de la problématique des émissions interactives qui se tient ce jour au centre national des archives vont s’articuler sur les questionnements essentiels tels:
-quels mécanismes préconiser pour sensibiliser les activistes des émissions interactives sans porter atteinte au droit du citoyen à la liberté d’opinion et d’expression ?
-quelle responsabilité sociale, pénale des médias, des animateurs, des intervenants dans ces émissions interactives ?
-comment ces tribunes peuvent contribuer à promouvoir le civisme et la gouvernance ? -comment promouvoir l’éducation aux médias au profit des citoyens activistes devenus, à leur façon, témoins-journalistes ?

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le parlement

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik