Flash Info
prev next

à La Une »

Création des lycées scientifiques : un facteur de développement

8 décembre 2019 – 11 h 29 min Pas de Commentaire | 108 views

La création des lycées scientifiques permet de rehausser les effectifs très bas des élèves dans les filières scientifiques.
Pour cette rentrée scolaire 2019-2020, 8 lycées scientifiques sont fonctionnels.
A terme, 13 lycées scientifiques régionaux seront créés.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

Régime d’assurance maladie universelle: des soins de santé pour tous, basés sur le principe de la solidarité

Soumis par par 17 mai 2018 – 19 h 36 minPas de commentaire | 1 216 views

Le régime d’assurance maladie universelle (RAMU) poursuit sa campagne de vulgarisation. Après les régions des Hauts bassins et de la Boucle du Mouhoun, le Secrétariat technique de l’assurance maladie universelle est allé à la rencontre de la population de la région du Nord ce jeudi 17 mai 2018. Au cours de cette rencontre tenue à Ouahigouya le Secrétariat technique a présenté le RAMU, ses caractéristiques, son principe de fonctionnement en vue de susciter l’adhésion de toutes les couches sociales pour un accès équitable de tous aux soins de santé.

La souscription au régime d’assurance maladie universelle est obligatoire et territoriale, ainsi en a décidé la loi. Toute personne bénéficiant d’un revenu et résidant sur le territoire burkinabè doit participer à la cotisation. Le RAMU se base sur le principe de la solidarité nationale en ce sens qu’il permet à ceux qui n’ont pas la capacité de cotiser de bénéficier de la même qualité des soins de santé. Il se base également sur l’équité, la non discrimination, la mutualisation des risques, l’efficience et la responsabilité générale de l’Etat.

Selon Dr Yves KINDA, Secrétaire technique de l’Assurance maladie universelle “l’opérationalisation du RAMU s’inscrit dans le principe de la progressivité. À cet effet l’immatriculation des agents de l’État et du secteur privé va commencer en 2018, avec la prise en charge des immatriculés à partir de 2019”.

Pour ce qui est du taux des cotisations qui seront arrêtées, plusieurs hypothèses ont été formulées par le Secrétariat technique de l’assurance maladie universelle et c’est au gouvernement d’en décider de l’hypothèse qui convient à tous.

Le ministre en charge de la Protection sociale représenté par le gouverneur de la région du Nord, Assane SAWADOGO, invite les collectivités à s’engager afin que le slogan « une commune, une mutuelle sociale soit une réalité ».

En rappel, le RAMU est entré dans sa phase opérationnelle avec la création de la caisse nationale de l’assurance maladie universelle, CNAMU le 1er mars 2018. Sa phase pilote couvre 4 régions à savoir les Hauts-bassins, la Boucle du Mouhoun, le Nord et le Centre.

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik