Mise en œuvre du PNDES : le Système des Nations Unies au Burkina Faso s’engage à mobiliser 300 milliards de F CFA pour les trois prochaines années

Le cadre de coopération entre le Burkina Faso et le système des Nations Unies 2018-2020 a été signé le 27 avril 2018 à Ouagadougou, par la ministre de l’Economie, des finances et du développement, Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et la Coordonnatrice résidente du Système de Nations Unies (SNU) au Burkina Faso, Madame Metsi MAKHETHA.

Le document définit la vision, les orientations stratégiques et les réponses collectives des Nations Unies pour accompagner le processus de transformation durable du Burkina Faso, initié par le gouvernement à travers son Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020).

Quatre objectifs collectifs interdépendants et deux actions transversales servent de socle pour accompagner la mise en œuvre du PNDES comme une première étape transitoire et nécessaire pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, à l’horizon 2030.

Les objectifs collectifs consistent à : (i) Renforcer l’efficacité des institutions, assurer l’accès équitable à la justice pour tous et promouvoir l’Etat de droit ; (ii) Renforcer la résilience des populations et créer les conditions pour une agriculture durable en vue de l’éradication de la faim et de la malnutrition ; (iii) Contribuer à l’éradication de la pauvreté multidimensionnelle ; (iv) Prévenir les risques climatiques et renforcer la préparation aux urgences. Quant aux actions transversales, elles visent à (i) soutenir l’accélération de la transition démographique et les choix d’investissements se focalisant sur l’autonomisation de la jeune fille et de la femme et à (ii) renforcer le dispositif statistique, renforcer la transparence (gouvernance ouverte), et garantir les politiques d’inclusion.

Concentré de vulnérabilités et de risques sécuritaires, la région du Sahel constitue le point de convergence majeur de l’engagement collectif des Nations Unies au Burkina Faso.

Aligné aux priorités nationales et à l’agenda 2030, ce nouveau cadre de coopération est guidé par des principes issus des engagements globaux et faisant partie des normes pour lesquelles elle doit accompagner le pays à respecter : Ne laisser personne de côté, la nouvelle façon de travailler, la promotion des droits humains, la prévention et réduction des risques, la redevabilité et la transparence.

A travers ses 19 agences, programmes et fonds, le Système des Nations Unies au Burkina Faso s’engage à mobiliser 555 millions de dollars US (soit 300 milliards de F CFA), sur 3 ans, pour soutenir la mise en œuvre du cadre de coopération et contribuer à la réalisation du PNDES.

DCPM/MINEFID

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

GOUV.ACTIONS : riposte à la COVID-19, sensibilisation de proximité

Sig-Burkina

Décès de l’ancien président israélien Shimon PEREZ : L’Ambassadeur Mahamadou ZONGO présente les condoléances du Burkina à son homologue israélien

Sig-Burkina

Maladie à Coronavirus : 80 nouveaux cas confirmés, 73 guérisons et 00 décès à la date du 13 janvier 2022

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Ministre Délégué auprès du Ministère de l’Economie, des Finances…