SNC 2018 : le sport traditionnel répond présent

Le stade Wobi de Bobo Dioulasso sert de cadre depuis le 26 mars 2018 aux éliminatoires de la lutte traditionnelle. 177 lutteurs toutes catégories confondues ont répondu présent au rendez-vous de cette biennale de la culture pour valoriser le sport traditionnel burkinabè.

Le pourtour de l’arène du stade Wobi de Bobo Dioulasso fait foule comble. Les supporteurs et amoureux du sport traditionnel répondent présent depuis l’ouverture officielle de cette compétition le 26 mars dernier pour apporter leur soutien indéfectible aux 177 lutteurs venus des 4 coins du Burkina. Selon Gilbert D. Lompo, Directeur régional des sports et loisirs des Hauts Bassins, le sport traditionnel véhicule des valeurs culturelles d’où son inscription à la Semaine nationale de la Culture. À noter que le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) est aussi présent avec des prix spéciaux pour encourager et soutenir les meilleurs scolaires qui évoluent en sport traditionnel. Ces prix spéciaux varient de 100 mille à 200 mille Francs CFA.

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Fonds de relance économique COVID-19 : Le FAARF fait le point de sa gestion

Sig-Burkina

Trafic d’enfants vers la Côte d’Ivoire : La compassion de la Représentation diplomatique et consulaire à huit adolescents burkinabè victimes du trafic

Adams OUEDRAOGO

Cérémonie de clôture du dialogue politique : des conclusions satisfaisantes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a procédé ce mardi…