Flash Info
prev next

à La Une »

Création des lycées scientifiques : un facteur de développement

8 décembre 2019 – 11 h 29 min Pas de Commentaire | 97 views

La création des lycées scientifiques permet de rehausser les effectifs très bas des élèves dans les filières scientifiques.
Pour cette rentrée scolaire 2019-2020, 8 lycées scientifiques sont fonctionnels.
A terme, 13 lycées scientifiques régionaux seront créés.

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Coopération Burkina Faso – Fonds monétaire international (FMI) : Un nouvel accord triennal de 90 milliards FCFA approuvé en faveur du Burkina Faso.

Soumis par par 15 mars 2018 – 16 h 39 minPas de commentaire | 1 133 views

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé pour le Burkina Faso, ce mercredi 14 mars 2018,  un nouveau Programme économique et financier triennal (2018-2020) soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) d’environ 157,6 millions de dollars (soit environ 90 milliards FCFA).

Le nouveau programme vise à maintenir la stabilité macroéconomique tout en créant un espace budgétaire grâce à une mobilisation accrue des recettes intérieures et à une amélioration des dépenses publiques. Il s’inscrit en droite ligne des engagements communautaires pris par le pays, notamment celui de ramener le déficit budgétaire à un niveau compatible, tout en préservant les dépenses critiques en services sociaux et en investissements publics prioritaires.

Les administrateurs du FMI ont salué le bilan des Autorités du Burkina Faso et leur appropriation du programme mis en œuvre dans le cadre de l’accord FEC précédent (2014-2016), malgré les importants défis auxquels le pays est confronté en matière de développement, et qui se sont intensifiés au cours de la période récente en raison des chocs sécuritaires et des troubles sociaux.

Ils se disent  également confiants quant à l’aboutissement du nouveau programme au regard de la dynamique renforcée de croissance économique, l’amélioration de la collecte des recettes et les efforts continus des Autorités burkinabè pour améliorer la sécurité et les conditions de vie des populations dans un contexte de ressources limitées grâce à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

En outre, les membres du Conseil ont salué l’engagement des Autorités à respecter les critères de convergence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) relatifs au solde budgétaire, à la mobilisation des recettes, à la masse salariale et à la dette et les exhorte à la prise de mesures visant à soutenir le développement du capital humain, à améliorer l’environnement des affaires et à renforcer la gouvernance, notamment en faisant progresser les efforts de lutte contre la corruption.

Cette décision du Conseil d’administration du FMI permettra un décaissement immédiat d’environ 26,3 millions de dollars EU (soit 14,3 milliards  de FCFA). Les montants restants seront échelonnés sur la durée du programme.

 

DCPM/MINEFID

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik