Mutilations génitales féminines au Burkina Faso : redoubler d’efforts pour l’élimination de la pratique à l’horizon 2030

A l’instar de la communauté internationale, le ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille du Burkina Faso a commémoré ce lundi 06 février 2018, la journée internationale tolérance zéro de la lutte contre la pratique des mutilations génitales féminines (MGF).
Cette journée, placée sous le thème « mettre fin aux mutilations génitales féminines est une décision politique » constitue une occasion, selon le ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, de faire un plaidoyer auprès des conseillers municipaux et régionaux enfin qu’ils soient des porte-paroles auprès des populations, en vue d’une élimination complète des mutilations génitales féminines au Burkina Faso à l’horizon 2030.
Quant à Madame Sika KABORE, patronne de la cérémonie le chemin pour arriver à une éradication complète est peut-être encore long mais y croit et demande pour cela, la coopération de toutes les couches sociales du Burkina Faso.

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Journée mondiale des zones humides 2019 : le Ministre en charge de l’environnement fait une déclaration

Entretien entre le Président du Faso et les partenaires au développement du Burkina

Sig-Burkina

Le Ministre de la communication à la rencontre des professionnels des media dans les Hauts-Bassins

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
SEM. Mahamadou ZONGO, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso…