Flash Info
prev next

à La Une »

Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) : c’est parti pour la 11ème édition

25 novembre 2019 – 19 h 08 min Pas de Commentaire | 314 views

Son Excellence, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, Représentant le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE,  a procédé ce lundi 25 novembre 2019 à la salle de Conférence de Ouaga 2000 à l’ouverture …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Millennium Challenge Corporation (MCC) : Résultats de l’analyse des contraintes (phase 1) et perspectives (phase 2)

Soumis par par 13 octobre 2017 – 17 h 31 minPas de commentaire | 1 395 views

L’Unité de Coordination de la Formulation du second Compact du Burkina (UCF-Burkina) entame la 2e phase du processus de formulation qui porte sur l’analyse des causes profondes des deux contraintes majeures identifiées lors de la première phase (déficit de main d’œuvre qualifiée, insuffisance et mauvaise qualité de l’électricité, ainsi que son coût élevé).

1. Bref rappel du processus de formulation du 2ème Compact

Le processus d’élaboration du deuxième Compact, selon les directives du MCC, comporte des étapes incontournables, essentiellement au nombre de quatre (4) :

1) Mener une analyse préliminaire qui consiste en une analyse des contraintes pour identifier formellement les contraintes fortes à la croissance économique (échéance : août 2017 – ACHEVEE).
2) Prendre les contraintes les plus fortes qui auraient été identifiées et mener un diagnostic approfondi des problèmes, c’est-à-dire une analyse causale (examen minutieux de l’ensemble des problèmes, des difficultés des acteurs dans ce secteur, esquisse de pistes de solution,…) ; c’est ce diagnostic qui va permettre de mettre le doigt sur les actions les plus pertinentes à mener pour lever ou atténuer ces contraintes (échéance : Décembre 2018).
3) Définir et choisir les types de projets qui vont permettre de mieux régler les grands problèmes identifiés (échéance : août 2018).
4) Connaissant maintenant et ayant choisi les projets, il faut lancer des analyses de faisabilité et de rentabilité de chacun des projets, y compris les études d’impact environnemental. Il faut, en effet, montrer en quoi le projet sera rentable et qui justifie qu’on y mette les ressources et cela prend un certain temps pour réunir les données nécessaires afin d’apprécier la rentabilité, la faisabilité et les impacts environnementaux dudit projet (échéance : avril 2019). A terme, c’est cet ensemble cohérent de projets qui va constituer le second Compact.
Puis, il s’agira de négocier avec la partie américaine (conditions techniques et juridiques, budget, etc.) et de procéder à la signature (échéance : juin 2019) avant une mise en vigueur sur le terrain.
Conscients des fortes attentes des parties prenantes et des populations par rapport à ce Compact, l’UCF-Burkina et le MCC comptent sur la compréhension et la patience de tous pour formuler un compact de qualité dans le respect des délais contractuels.

2. Etat d’avancement de la formulation au 06 septembre 2017

Démarrés en avril 2017, les travaux de l’analyse des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique se sont achevés le 31 août 2017 par l’atelier national de validation du rapport y relatif. Par ailleurs, le Gouvernement a examiné et adopté ledit rapport en Conseil des ministres le 6 septembre 2017.

3. Perspectives des travaux de formulation du 2ème Compact

A la suite de cette première phase du processus de formulation du deuxième compact, les travaux porteront sur l’analyse des causes profondes du déficit de main d’œuvre qualifiée, de l’insuffisance et de la mauvaise qualité de l’électricité, ainsi que de son coût élevé. Il s’agit plus précisément :
– d’élaborer l’arbre à problèmes détaillé de chacun de ces secteurs (énergie et capital humain),
– d’élaborer des notes conceptuelles donnant une analyse des causes et des orientations visant à lever les contraintes.
Comme lors de la 1re phase, le processus participatif se poursuivra avec tous les acteurs à qui nous disons d’avance MERCI pour l’appui et l’accompagnement.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik