Résorption des retards et des chevauchements des années académiques dans les universités publiques du Burkina : Les acteurs du monde universitaire en concertation

Les acteurs du monde universitaire ont débuté, ce jeudi 27 juillet 2017, à l’Institut Des sciences (IDS), une concertation sur la résorption des retards et des chevauchements des années académiques dans les universités publiques du Burkina. C’était en présence du Pr Alkassoum MAIGA, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.
Prévue pour durer trois (03) jours, cette rencontre, selon le ministre, vise à « procéder à un diagnostic sans complaisance du fonctionnement de nos universités publiques en vue de trouver des solutions pragmatiques pour résorber les retards et les chevauchements des années académiques que connaissent nos universités ».

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

5e Recensement général de la population et de l’habitat : l’espérance de vie s’améliore de 5,2 ans au Burkina Faso

Sig-Burkina

Résultats du concours direct de recrutement de la 9ème Promotion ENSOA

Sig-Burkina

Extrait vidéo du Conseil des Ministres du 30 janvier 2019

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Télécharger le Communiqué en cliquant sur ce lien : Nouvelles conditions…