Deuxième session du cadre de concertation entre l’Etat et les OSC : La participation de la Société civile à la mise en œuvre du PNDES au centre des échanges

 

c4La deuxième session du cadre de concertation entre l’Etat et les Organisations de la société de la société civile(OSC) s’est tenue le vendredi 16 juin à Ouagadougou. C’est sur le thème central « Cohésion sociale et mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) : quelle contribution des organisations de la société civile ? », que les participants, venus de toutes les provinces du Burkina, ont réfléchi. Les échanges directs entre les participants et le Président du Faso ont été le Clou de cette session, après la cérémonie d’ouverture présidée par le Premier ministre Paul KabaThiéba.
Cette deuxième session avait pour but de proposer les voies et moyens pour la contribution des OSC à la mise en œuvre des politiques et programmes de développement au Burkina Faso, notamment le PNDES. Ainsi, le gouvernement souhaite la participation de toutes les couches sociales dont la société civile à la mise en œuvre du PNDES. Venus des 45 provinces, les participants ont apporté un regard sur leur adhésion et leur contribution à la mise en œuvre réussie de ce Plan.
Outre les ateliers sur le thème central, les participants ont orienté leurs réflexions sur d’autres sous-thèmes tels que « Le nouveau cadre juridique des OSC et fondations au Burkina Faso : innovations et défis », « Cohésion sociale et mise en œuvre du PNDES : quelle contribution des OSC ? » et « Renforcement du partenariat associations et secteur privé : état des lieux et perspectives pour une meilleure synergie d’action dans la mise en œuvre de la responsabilité sociale des entreprises au Burkina Faso ».
En rappel, la première édition s’est tenue le 24 février 2015.Cette édition inaugurale s’était achevée par des recommandations et des résolutions au nombre desquelles l’urgence des états généraux des OSC au Burkina pour assainir le milieu, l’allocation de subventions aux OSC pour leurs activités, la promotion de l’intégrité au sein des OSC, la création d’un organe de suivi de la mise en œuvre des conclusions.
La 2ème session qui s’est tenue ce vendredi a trouvé des réponses à certaines de ces recommandations.

Le Service d’information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Mise en œuvre de Bagré Pôle : Le gouvernement encourage les acteurs à surmonter les obstacles

Sig-Burkina

Rencontre gouvernement-corps diplomatique

Sig-Burkina

Dialogue avec le Gouvernement du mardi 19 septembre 2017

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
L’accès à l’eau et à l’assainissement représente un combat quotidien…