Flash Info
prev next

à La Une »

Conseil des ministres du 13 novembre 2019

13 novembre 2019 – 17 h 31 min Pas de Commentaire | 1 953 views

Le conseil des ministres de ce mercredi 13 novembre 2019 s’est tenu sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, président du Conseil des ministres. Il a statué sur …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Documentation

Discours du Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation lors du lancement de la semaine scolaire sur le civisme

Soumis par par 24 octobre 2016 – 18 h 29 minPas de commentaire | 2 714 views

jean-martin-coulibaly-9ab7dLa  Semaine scolaire d’Education à la Citoyenneté (SESECI) qui se déroule sous le thème : « ECOLE BURKINABE ET INCIVISME : QUELLES CONTRIBUTIONS DES ACTEURS DE L’EDUCATION POUR UNE PROMOTION DU CIVISME ET DE LA CITOYENNETE EN MILIEU SCOLAIRE? », se veut être une tribune pour célébrer et magnifier la citoyenneté, la culture de la paix et de la non violence, le civisme.

La  Semaine scolaire d’Education à la Citoyenneté est un moment fort pour développer le savoir vivre ensemble et encourager les comportements citoyens en milieu scolaire.

Il s’agit, Mesdames et Messieurs, de consolider la cohésion sociale en préparant les jeunes générations à leur rôle de citoyens et de défenseurs des valeurs de la République.

La société de demain sera ce que la jeunesse voudra qu’elle soit. Mais elle sera surtout ce que nous adultes auront fait vivre à cette jeunesse. Car comme le dit si bien une psychologue américaine de l’éducation Dorothy Law Nolte « l’enfant apprend ce qu’il vit ». Chaque enfant m’apprend par l’exemple. Aussi, est-il impérieux que nous fassions vivreà nos enfants, aux scolaires, les valeurs qui garantissent la paix, la tolérance, la préservation du patrimoine commun et le respect de la vie, que nous souhaitons qu’ils apprennent.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais saisir l’opportunité qui m’est offerte  pour exprimer ma reconnaissance à l’endroit des acteurs et partenaires de l’éducation pour les efforts consentis dans l’éducation et la formation de notre jeunesse.

Je voudrais tout particulièrement féliciter les enseignants et leurs encadreurs pédagogiques pour les sacrifices qu’ils consentent pour assurer une education et une formation de qualité à nos enfants, pour l’avenir de ce pays, malgré les conditions difficiles de travail qui sont celles de notre pays. Je vous demande d’applaudir ce sens de l’intérêt commun.

Mesdames, Messieurs,

Les réalités quotidiennes de la vie nous révèlent des actes inciviques commis par là citoyen lambdas que nous sommes tous, chacune et chacun. Et bien sûr, a est aussi la réalité dans nos établissements scolaires, cela ne pouvait ne être autrement. Ces actes d’incivisme heurtent notre sensibilité pour être aux antipodes des valeurs qui fondent notre société. Ces valeurs ont pour noms : ardeur au travail, probité, honnêteté, respect d’autrui et des ainés, solidarité, fraternité et respect de la vie humaine. La liste n’est pas exhaustive.

À travers cette semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté, le ministère de l’éducation nationale entend jouer sa partition dans la sensibilisation et la responsabilisation de toutes et tous et notamment de notre jeunesse à nos valeurs.

Mesdames et Messieurs,

Nous devons faire confiance à la jeunesse et avoir foi en sa capacité à s’approprier les valeurs auxquelles nous croyons et pour lesquelles nous nous battons. La jeunesse de notre pays acceptera ces valeurs si nous travaillons à les incarner dans nos actes quotidiens. Les apprenants à l’école et dans la société ont besoin de modèles centrés sur des valeurs du travail, du respect des droits humains, du respect du bien commun et de solidarité.

Mesdames, Messieurs, chers élèves

La semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté s’inscrit en droite ligne des dispositions de la loi d’orientation de l’éducation de juillet 2007 qui précise la nécessité, entre autres « de cultiver en l’enfant l’esprit de citoyenneté responsable à travers l’amour de la patrie pour l’atteinte des finalités éducatives ». Cela traduit l’importance que l’Etat burkinabé accorde à l’éducation à la citoyenneté, un levier indispensable pour tout développement.

Pour transformer avec bonheur la société, c’est aux jeunes qu’il faut s’adresser, c’est l’esprit de la jeunesse qu’il faut pénétrer et c’est par l’école que nous y arriverons.

Dans cette perspective, l’éducation, de nos jours, doit baser ses actions sur la recherche de la tolérance en milieu scolaire, gage de paix, car sans paix il n’ya point de véritable apprentissage. L’école en effet, institue la citoyenneté.

Puisse cette semaine aider l’ensemble des élèves, à entonner en chœur, l’hymne de la Paix et de la Tolérance.

Mesdames, Messieurs,

Avant de terminer mon propos, je voudrais exprimer ma gratitude et ma reconnaissance à sa Majesté le Mogho NAABA Baongho pour avoir accepté de parrainer cette semaine, à toutes les nombreuses personnalités qui nous ont fait l’amitié d’être à nos cotés ce matin, toutes les bonnes volontés dont les contributions ont permis la tenue effective de la présente cérémonie ; je pense en particulier à l’UNESCO pour son appui technique et financier.

Je salue aussi toutes les commissions spécialisées qui se sont investies pour donner à cette semaine un éclat particulier.

Tout en vous donnant rendez-vous l’année prochaine pour la deuxième édition et en réitérant à toutes et à tous mes encouragements, je  déclare ouverte la première édition de la Semaine scolaire d’Education à la Citoyenneté !

    Je vous remercie.

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik