Pôles de croissance et de compétitivité au Burkina Faso : une stratégie pour dynamiser la croissance et organiser la transformation structurelle de l’économie nationale.

bon1Le Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) a tenu ce vendredi 3 juin 2016 à Ouagadougou, sa première session de l’année. Placée sous le thème : « Pôles de croissance : une approche de développement intégré pour accélérer la transformation structurelle de l’économie nationale », cette session vise à donner des orientations sur la mise en œuvre des pôles de croissance et de compétitivité.

Le comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) a tenu ce vendredi 3 juin 2016 à Ouagadougou, sa première session de l’année sous la présidence de son Excellence Monsieur le Premier Ministre Paul Kaba THIEBA.

Cette session, selon le Premier Ministre, donne l’occasion de réfléchir sur la consolidation des acquis et la formulation des orientations nécessaires pour faire des pôle de croissance et de compétitivité l’un des piliers de la croissance et de la transformation de l’économie nationale. « La vision du programme présidentiel est de placer l’économie nationale sur une trajectoire de croissance forte, durable et inclusive et créatrice d’emplois. Pour y parvenir, mon gouvernement a placé au centre de ses priorités l’amélioration substantielle de la productivité et de la compétitivité de notre économie au niveau des secteurs primaires et secondaire » a-t-il expliqué.bon2

Pour lui, il sera question d’accorder une attention particulière à l’opérationnalisation des pôles de croissance de Bagré et de Samendeni/Sourou, à la finalisation des études nécessaires à la mise en place du pôle de croissance du Sahel et du Pôle éco-touristique de l’Est ainsi que la poursuite du renforcement des grappes industrielles.

Pour le Directeur du développement du territoire et coordonnateur du Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC), Martial Wilfried BASSOLE, la vocation des Pôles de croissance est entre autres, l’accroissement de la valeur ajoutée, la création d’emplois, la diversification de l’économie et le développement de l’entreprise pour l’amélioration de la productivité et de la compétitivité.

En somme, le coût de mise en œuvre des projets Pôles de croissance pour l’année 2016 s’élève à 1,087 milliards de francs CFA.

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Présidence du Faso : Le Médiateur du Faso remet le rapport 2014

Sig-Burkina

Premier anniversaire du crash d’air Algérie : le Gouvernement aux côtés des familles des victimes

Sig-Burkina

Premier ministère : pose de la première pierre du bâtiment administratif

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi…