La loi de finance rectificative adoptée

finance bonLes députés ont adopté la loi de finances rectificative pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2016, le 19 mars 2016 à Ouagadougou.

Cette loi rectificative permet de prendre en compte l’incidence financière de la loi 081, le recensement général de la population, les mesures urgentes en vue de relancer l’activité économique ainsi que les mesures sociales prises par le gouvernement.

La loi de finance rectificative 2016 se présente comme suit : 1 617 milliards de francs CFA en recettes et 1 914 milliards de francs CFA en dépenses, soit un gap de 302 milliards de francs CFA. Elle permet de réaliser les ajustements nécessaires au regard de l’évolution du contexte socioéconomique national.

En somme, elle prend en compte la nouvelle configuration du gouvernement, les besoins urgents, le renforcement de certains programmes prioritaires. Avec ces nouvelles données, le besoin de financement passe de 239 557 459 000 francs CFA dans la loi de finances initiale à 302 410 187 000 francs CFA dans la présente loi rectificative, soit une hausse de 26,24%.

Adaptée à l’architecture actuelle du Gouvernement, la loi de finances rectificative intègre le financement de nouveaux investissements structurants. A cet effet, il a été préconisé la rationalisation des charges de fonctionnement afin de dégager des économies.

DCPM / Ministère de l’économie, des finances et du développement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

PADEL : 3000 infrastructures socioéconomiques bientôt opérationnelles dans sept régions du Burkina

Adams OUEDRAOGO

Conseil Supérieur de la Magistrature : Les magistrats burkinabè satisfaits des réformes sur la corporation au cours de la Transition

Sig-Burkina

Déclaration de Robert Bourgi : « C’est le délire d’un homme finissant » (Alain E. Traoré, porte-parole du gouvernement)

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi…