Institution des fêtes légales et évènements historiques : Le CNT vote la loi

Le Conseil National de la Transition (CNT) a adopté, le 23 novembre 2015, une loi portant institution des fêtes légales et des évènements à caractère historique au Burkina Faso.

Cette loi, adoptée à l’unanimité des membres du CNT présents, consacre le 31 octobre de chaque année, journée d’hommage aux martyrs des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 16 septembre 2015. Cette journée du 31 octobre est chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national.

La loi consacre également le 29 septembre et le 30 octobre de chaque année, journées marquant la commémoration respectivement de la résistance victorieuse au putsch du 16 septembre 2015 et de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Ces journées peuvent donner lieu à des cérémonies commémoratives, mais elles ne sont pas fériées. La seule journée fériée dans ce cadre est celle du 31 octobre.

Cette loi consacre par ailleurs la suppression de la date du 30 mars célébrant la journée du pardon, comme évènement à caractère historique.

Le Service d’information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

COMMUNIQUE

Sig-Burkina

Vendredi 9 déc. – Panel IV. THEME : Le Burkina Faso face aux mutations internationales » Edouard OUEDRAOGO, Directeur général de l’Observateur paalga « L’influence des réseaux sociaux sur la crise au Burkina Faso en 2011»

Sig-Burkina

Enseignement supérieur : Recrutement de 200 nouveaux Bacheliers pour les Classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles (CPGE) à Ouagadougou.

Beli N'DO

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Dans la région du Centre Est, les Commissions électorales provinciales…