Gestion transparente et rigoureuse des Finances Publique : Le CNT adopte un projet de loi

Le Conseil National de Transition (CNT) a adopté, le 06 novembre 2015, un projet de loi portant lois de finances.  Ce projet de loi vise une gestion transparente et efficace des finances publiques. Il introduit des innovations dans le cadre juridique du Burkina Faso, notamment le découpage des politiques publiques en programme, la programmation pluriannuelle de certaines dépenses, la qualité d’ordonnateur principal conférée aux ministres sectoriels et aux présidents d’institutions constitutionnelles pour ce qui concerne les crédits relevant de leurs départements ou institutions. On note également l’institution du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), le traitement des opérations d’emprunt en opération de trésorerie et la publication d’informations complètes et fiables sur toutes les activités financières de l’Etat et des autres organismes publics.

A l’unanimité les 79 députés, présent lors du vote, ont approuvé et adopté ce projet de loi.

Le Burkina se conforme ainsi aux dispositions de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, adopté en 2009, 2011, 2012, qui stipule un ensemble de directives constitutif du cadre juridique harmonisé des finances publiques au sein des Etats membres.

Le Gouvernement de la Transition salue l’adoption de ce projet de loi qui permettra d’assurer une meilleure gestion des deniers publics.

                                           

                                                 Le Service d’information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

Roch Marc Christian KABORE satisfait de sa participation aux 10e Journées européennes de Développement

Sig-Burkina

19ème Journée nationale du paysan (JNP) 2016

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le monde de la presse et de la communication déplore…