Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 2 329 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Chronique du Gouvernement

Journée internationale de l’alphabétisation 2015 : L’éducation non formelle pour des sociétés durables

Soumis par par 8 septembre 2015 – 17 h 53 minPas de commentaire | 1 856 views

Journée internationale de l’alphabétisation 2015

L’éducation non formelle pour des sociétés durables

 

Notre pays, à  l’instar des autres nations du monde,  célèbre cette année  la Journée internationale de l’alphabétisation (JIA) le 8 septembre 2015 à Kaya, Région du Centre Nord, sous le thème « Alphabétisation et Sociétés durables ».

Le choix de ce thème démontre l’importance que revêtent la lecture et l’écriture qui constituent une condition préalableà l’apprentissage d’un ensemble plus vaste de connaissances, de compétences, d’attitudes et de valeurs nécessaires pour créer des sociétés durables.

 

La Journée internationale de l’alphabétisation se veut un temps fort de sensibilisation et de mobilisation de toutes les énergies pour l’atteinte des objectifs ciblés aux plans national et  international en faveur de l’éducation pour toutes et  tous. C’est aussi un moment privilégié de réflexion et de «partage du savoir», sur les réalités, les défis et les perspectives du sous-secteur. Enfin, c’est  une opportunité de montrer l’importance accordée à la lutte contre l’analphabétisme, et un plaidoyer fort en faveur de l’éducation non formelle  (ENF).

L’option stratégique du Burkina Faso de s’engager dans la dynamique mondiale de promotion du développement humain durable s’est traduite à travers de nombreux actes majeurs dont l’adoption par décret n° 99-254/PRES/PM /MENA du 20 juillet 1999 du Plan décennal de développement de l’éducation de base PDDEB actuellement Plan de développement sectoriel de l’éducation de base (PDSEB) en tant que programme sectoriel du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLCP), actuellement Stratégie de croissance accélérée de développement durable SCADD), d’œuvrer à la réalisation d’une éducation de base pour tous.

C’est ainsi que tout en faisant de la scolarisation une priorité, le Burkina Faso reconnaît l’importance de l’accès  de l’ensemble de la population à la connaissance et au savoir.

L’éducation non formelle participe de la vision du Programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) qui est de contribuer à « former un citoyen responsable, créatif, producteur, ayant le sens des valeurs universelles et doté de compétences nécessaires pour soutenir le développement économique et social du pays » conformément aux finalités assignées au système éducatif par la loi d’orientation de l’éducation. Elle doit s’affermir sur les fondements de la vision holistique, intégrée et multi sectorielle du système éducatif avec des possibilités de passerelles.

Dans le but d’accélérer la lutte contre l’analphabétisme et de booster le taux d’alphabétisation, les autorités du Burkina Faso se sont engagées en 2011 à apporter des solutions pertinentes et durables aux problèmes fondamentaux qui entravent le développement rapide de l’éducation non formelle à travers la mise en œuvre du  « programme national d’accélération de l’alphabétisation d’ici à l’horizon 2015, (PRONAA 2015) qui est pris en compte dans le PDSEB.

La vision du PRONAA 2015 est qu’à l’horizon 2015, 60%  de la population active  soit  alphabétisée et participe activement à l’édification d’un Burkina Faso émergent. Sa  finalité est de contribuer à la mise  à disposition de ressources humaines  compétentes  en vue d’un développement humain durable et équitable du Burkina Faso.

Malgré les efforts consentis depuis l’indépendance de notre pays, le taux d’alphabétisation progresse lentement. Selon le rapport de l’Enquête multisectorielle continue (EMC), phase 1 de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), le taux d’alphabétisation des adultes âgés de 15 ans et plus est estimé à 34,5% en 2014, contre 28,7%  en 2006. On note que ce taux progresse lentement et cela démontre toute l’ampleur de la lutte que doit  continuer de mener notre pays  contre l’analphabétisme.

Ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik