Mise en accusation de l’ex-président Blaise COMPAORE et d’une douzaine d’anciens ministres

Mise en accusation de l’ex-président Blaise COMPAORE et d’une douzaine d’anciens ministres

Le Conseil national de la Transition (CNT) a adopté le jeudi 16 juillet 2015, une résolution portant mise en accusation de l’ex-président Blaise COMPAORE et d’une douzaine d’anciens ministres.

Le projet de résolution, élaboré sur la base de rapports produits par l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE), et par le Parquet de Ouagadougou, met en accusation, devant la Haute cour de justice, Blaise COMPAORE pour « haute trahison et attentat à la Constitution », de Djibrill Ypènè BASSOLE pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 393.499.543 FCFA », Arthur KAFANDO pour « faux et usage de faux, détournement de deniers publics portant sur la somme de 78.865.595 FCFA », Jérôme BOUGOUMA pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 3 milliards de FCFA », Joseph PARE pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 269 586 309 FCFA ».

Sont également concernés, Koumba BOLLY pour « détournement de deniers publics » et enrichissement illicite portant sur la somme de 3.218.434.339 FCFA », Gilbert OUEDRAOGO pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 600.000.000 FCFA », Jean Bertin OUEDRAOGO pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur 1.000.000.000 FCFA », Alain Edouard TRAORE pour « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 100.000.000 FCFA ».

L’ex-Premier ministre, Beyon Luc Adolphe TIAO et « tous les ministres présents (y compris Blaise COMPAORE en qualité de ministre de la Défense nationale) au Conseil des ministres du 21 octobre 2014 » devront répondre des « faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinat et complicité d’assassinat ».

 

Le Service d’information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Déclaration de Politique Générale de Son Excellence Monsieur Luc Adolphe TIAO, prononcée le 20 octobre 2011 à l’Assemblée nationale.

Sig-Burkina

Point du Conseil des ministres du mercredi 16 juin 2021 : une convention de financement pour le Centre de presse Norbert ZONGO

Sig-Burkina

MESSAGE DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA SECURITE A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DE LA JOURNEE AFRICAINE DES FRONTIERES LE 07 JUIN 2014

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Gouvernement de la Transition : le Président du Faso procède…