Flash Info
prev next

à La Une »

Communiqué : décret portant réouverture des frontières terrestres et ferroviaires

30 novembre 2021 – 23 h 57 min Pas de Commentaire | 243 views

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
version pdf ici :Décret portant ouverture des frontières du Burkina Faso
Le Service d’information du gouvernement

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Le Gouvernement de la Transition prend acte du verdict de la Cour de justice de la CEDEAO

Soumis par par 13 juillet 2015 – 20 h 54 minPas de commentaire | 2 840 views

Le Gouvernement de la Transition prend acte du verdict de la Cour de justice de la CEDEAO

La Cour de justice de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) a rendu ce lundi 13 juillet 2015 à Abuja, au Nigeria, sa décision sur la requête formulée par sept partis de l’ex-majorité et 13 autres personnes contre l’Etat burkinabè, relative à l’article 135 du nouveau Code électoral.

Dans son arrêt, elle explique que « c’est le caractère ambigu des critères de l’exclusion et l’application expéditive et massive qui en est faite qu’elle juge contraire aux textes ».

Pour la Cour, « il peut certes arriver que dans des conjonctures particulières, la législation d’un pays institue des impossibilités d’accéder à des fonctions électives à l’encontre de certains citoyens ou de certaines organisations », mais cette impossibilité ne doit pas conduire à « interdire de candidature toute organisation ou personne ayant été proche du régime défait ».

La Cour rappelle par ailleurs que « la sanction du changement anticonstitutionnel de gouvernement vise des régimes, des Etats, éventuellement leurs dirigeants, mais ne saurait concerner les droits des citoyens ordinaires ».

Cependant, la Cour de justice de la CEDEAO reconnaît à l’Etat burkinabé « le droit de restreindre l’accès au suffrage »  et précise que les restrictions ne doivent concerner que les dirigeants de l’Etat qui étaient au pouvoir au moment des faits et non les citoyens ordinaires.

Le Gouvernement de la Transition prend acte de cet arrêt et examinera avec la plus grande attention la décision de la cour.

Enfin le Gouvernement de la transition se félicite de la voie légale empruntée par les parties pour régler leur litige.

 

Le Service d’information du Gouvernement

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik