Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 3 120 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Chronique du Gouvernement

Revue annuelle de la SCADD session 2015 : la croissance ralentie en 2014

Soumis par par 12 mai 2015 – 18 h 55 minPas de commentaire | 2 123 views

Le jeudi 30 avril 2015, Ouagadougou a abrité  la revue annuelle 2015 de la SCADD. Cette revue annuelle faut-il le préciser fait suite  à la tenue des revues sectorielles et régionales 2015. 

Présidée par Son Excellence Monsieur le Premier ministre, président du CNP/SCADD, la revue annuelle a connu la participation des membres et observateurs statutaires du CNP/SCADD.  Il s’est agi pour ce monde d’examiner et valider les projets de rapport de performance de l’année 2014 et les perspectives 2015-2018.

 Selon le rapport de performance 2014, il ressort  de façon globale que l’accélération de la croissance n’a véritablement pas été effective entre la période 2011-2014. Le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel s’étant situé à 6,6%, 6,5%, 6,6% et 4% respectivement, en 2011, 2012, 2013 et 2014, soit un taux annuel moyen de 5,92%, ce qui reste sensiblement proche des 5,3% réalisés sur la période 2000-2010 et bien en deçà des 10% visés pour la période 2011-2015.

En ce qui concerne l’axe 1, c’est-à-dire le développement des piliers de croissance accélérée, le taux de réalisation des mesures et actions de la matrice de performance de la SCADD s’établit à 35,71% soit seulement  (05  mesures ou actions entièrement réalisées pour 14 prévues).

De la consolidation du capital humain  et de la promotion de la protection sociale, deuxième axe, le niveau de la réalisation des mesures et actions de la matrice de performance et la situation des indicateurs parait relativement satisfaisant en 2014. Pour 06 mesures attendues, 03 ont été entièrement réalisées et 10 cibles atteintes sur 18 soit un taux de réalisation de 55,56%.

Quant au troisième axe de la SCADD, portant sur les actions de renforcement de la gouvernance, le résultat en 2014 est mitigé. En effet, seulement 2 mesures sur les 5 de la matrice de performance ont été entièrement réalisées soit un taux de (40%) et 6 indicateurs sur 17 ont atteint les cibles fixés (35,29%).

Pour la prise en compte des priorités transversales dans les politiques et programmes de développement (Axe 4), des avancées ont été notées dans l’élaboration de référentiels et d’outils d’intégration du genre, de l’environnement et des questions de population dans les politiques et programmes de développement. Cependant, force est de constater la persistance des inégalités en faveur des hommes dans tous les domaines, la dégradation de l’environnement et la faible prise en compte des questions de population.

En revanche, si aucune des 5 mesures programmées en 2014, au niveau de cet axe, dans la matrice de performance de la SCADD, n’a été entièrement réalisée (0%), les cibles des 2 indicateurs ont, elles, toutes été atteintes (100%).

S’agissant des conditions de réussite, l’activité économique a connu, en 2014, un ralentissement de son rythme de croissance, comparativement aux trois années antérieures, malgré les réformes structurelles engagées par le gouvernement dans la perspective de promouvoir l’accès au service financier, afin d’accompagner le développement du secteur privé.

Le dispositif de suivi et d’évaluation de la SCADD a connu un bon fonctionnement au cours de l’année 2014, avec la tenue de l’ensemble de ses instances et la réalisation de la première évaluation triennale d’impact de la SCADD qui a porté sur la période 2011-2013.

En termes de perspectives,  il convient de souligner qu’il devra s’agir d’ajuster les mesures  et indicateurs 2016-2018 dela matrice de performance 2016-2018.

En termes d’action à mener, pour ce qui concerne l’axe 1, le développement des piliers de la croissance accélérée, il s’agira entre autres, de faire la promotion des pôles de croissance, d’accentuer le développement du secteur agricole en mettant en place un fonds de développement agricole et de poursuivre le développement des petites et moyennes entreprises à travers la réalisation des études de faisabilités pour la viabilisation des zones industrielles aux sorties de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Concernant  la consolidation du capital humain et la protection sociale,  il conviendra de faire la promotion de l’intégration économique et du commerce extérieur et de poursuivre les actions de développement de l’éducation, de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels.

En perspective pour l’axe 3, il s’agira de poursuivre le renforcement des programmes de maitrise de la croissance démographique et de  surtout de procéder à la mise en œuvre de la politique d’aménagement du territoire.

Et enfin, quant au quatrième axe qui porte sur la prise en compte des priorités transversales dans les politiques et programmes de développement, il faudra assurer entre autres des actions telles que la gestion de l’environnement et l’utilisation optimale des ressources naturelles, renforcer les programmes de réduction des inégalités du genre à travers la formation et l’équipement de 4300 femmes et filles dans les métiers spécifiques.

En rappel, La Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) a été adoptée le 29 décembre 2010 et sa première matrice de performance (2011-2013), paraphée le 30 septembre 2011. Son premier cycle couvre la période 2011-2015 et sa mise en œuvre est évaluée annuellement, afin de mesurer les performances atteintes.

Ministère de l’Economie et des finances

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik