Flash Info
prev next

à La Une »

Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) : c’est parti pour la 11ème édition

25 novembre 2019 – 19 h 08 min Pas de Commentaire | 329 views

Son Excellence, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, Représentant le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE,  a procédé ce lundi 25 novembre 2019 à la salle de Conférence de Ouaga 2000 à l’ouverture …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Les communiqués gouvernementaux

Communiqué : un Pacte républicain de citoyenneté pour restaurer l’autorité de l’Etat

Soumis par par 11 mai 2015 – 20 h 43 minPas de commentaire | 1 654 views

Les forces de sécurité et les forces vives de la Nation ont signé, le  samedi 9 mai 2015, à Ouagadougou, un « Pacte républicain de citoyenneté ». Ce document, qui a valeur  de contrat social national, a été ratifié par les entités que sont les organisations de la société civile, les forces de sécurité,  les opérateurs économiques et les dirigeants des sociétés industrielles et services.

 Le pacte républicain de citoyenneté contient douze (12) articles. Il a pour ambition, entre autres, de contribuer à la promotion de la citoyenneté, de pacifier les rapports entre la population et les forces de sécurité et de faire comprendre aux populations le bien-fondé des interventions des forces de sécurité.

 Ainsi, l’article 1 du pacte stipule : « Les lois et règlements, institutions, Armoiries et symboles du Burkina Faso seront scrupuleusement respectés par tout citoyen burkinabè et tout étranger présent au Burkina Faso quels que soient son rang, sa classe sociale, sa profession, sa fonction ou sa fortune, son sexe, ses croyances  religieuses et ses opinions ».

Dans la même dynamique, la première partie de l’article 7 du Pacte, par exemple, dispose que « les citoyennes et citoyens, employeurs, employés, consommateurs, usagers des services publics et privés, s’interdisent tout acte visant à empêcher l‘action de la force publique ». Et l’article 8 de souligner que « les employés, usagers, consommateurs, acteurs de la société civile s’engagent à apporter tout concours nécessaire au rétablissement, au maintien de l’ordre public, à la recherche et à l‘arrestation de tout prévenu ».

L’article 10 précise que « les forces de sécurité continueront à exercer leur mission avec professionnalité, abnégation, dans le respect des droits humains, lois et règlements».

 Le pacte du 9 mai 2015 ne se substitue pas et ne modifie pas les lois et règlements en vigueur. Toutefois, les signataires s’engagent moralement à le respecter et à en assurer une large vulgarisation.

Le Gouvernement de la Transition salue cet engagement des forces vives de la Nation qui contribuera à rétablir la confiance entre populations et forces de sécurité. Toute chose qui va faciliter leur travail et restaurer l’autorité de l’Etat par la prééminence de la règle de droit.

Le gouvernement invite les populations et les forces de sécurité à adhérer au  Pacte et à se l’approprier pour une véritable promotion de la citoyenneté et un renforcement de la paix sociale au Burkina Faso.

Le Service d’information du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik