Communiqué: Lancement de la campagne agricole 2015- 2016

Le  jeudi 4 juin 2015, à Yako , province du Passoré à partir de 10 heures, Son  Excellence  Monsieur Yacouba Isaac ZIDA, Premier Ministre, Chef de Gouvernement, procédera au lancement de la campagne agricole, 2015 -2016.

Cette campagne est placée sous le thème : « Promouvoir la vulgarisation des technologies innovantes  pour une amélioration durable de la productivité des exploitations agricoles familialies »

A cette occasion, il sera également lancé le Projet  de Gestion participative des ressources naturelles et de développement rural dans  les régions du Centre –Nord, de l’Est et du Nord,  baptisé Projet        Neer–Tamba. Le projet est  cofinancé par le Burkina Faso et le Fonds International  de Développement Agricole (FIDA).

Le projet Neer-Tamba vise  l’amélioration des conditions vie et des revenus des populations rurales les plus défavorisées à travers :

  • Ø L’accroissement de la résilience des ménages, des exploitations et des villages face aux alias climatiques ;
  • Ø L’accession des ménages à une capacité d’autonomie économique et financière suffisante,
  • Ø La construction et le renforcement d’un tissu social et économique favorable et incitatif à l’autonomisation des populations cibles.

 

DCPM/Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité Alimentaire

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Visite de courtoisie d’une délégation du Salon international du textile africain au Service d’information du gouvernement

Adams OUEDRAOGO

Diplomatie: le gouvernement de la Transition condamne les propos du ministre chargé des relations avec le parlement de la RD Congo

Sig-Burkina

A New York, Michel Kafando reçoit une émissaire du Département d’Etat puis un commissaire de l’Union Africaine

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Au  Burkina Faso, on dénombre  actuellement plus de trois cents…