Chronique du Gouvernement: Cadre d’Orientation du Curriculum »

Le conseil  extraordinaire des ministres,  en sa séance du lundi 16 mars 2015, a adopté le document « Cadre d’Orientation du Curriculum » (COC) de l’éducation de base, une étape importante dans la mise en œuvre du continuum éducatif.

 Le Burkina Faso, en amorçant la réforme de son système éducatif, entend garantir à tous les enfants, le droit à une éducation de base de qualité à travers un continuum éducatif.

Le continuum, est une émanation de la loi d’orientation de l’éducation qui consacre l’obligation et la gratuité de l’enseignement de base de 6 à 16 ans.

Dans le prolongement de l’opérationnalisation du continuum, au plan pédagogique, un processus de réforme des curricula de l’éducation de base a été engagé.

 La réforme curriculaire de l’éducation de base est l’un des  plus vastes chantiers du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.   Ses principaux objectifs sont :

–      assurer une cohérence entre les curricula du préscolaire, du primaire et du post primaire ;

–      prendre en compte de nouvelles compétences à développer par les jeunes burkinabè afin de répondre aux besoins actuels d’une société en constante mutation.

 Le Cadre d’orientation du curriculum (COC) est le document fondamental qui constitue le socle sur lequel reposent les orientations du curriculum. C’est un  cadre de référence qui guide les actions et les options clés de la réforme curriculaire. C’est également un précieux outil de pilotage et de mise en œuvre de la réforme du curriculum. Il s’arrime au Programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) et précise les  fondements théoriques et épistémologiques de   la nouvelle approche pédagogique des nouveaux curricula de l’éducation de base burkinabè dénommée      « Approche Pédagogique Intégratrice (API) ». Cette approche s’inspire du socioconstructivisme et intègre les apports d’autres approches pédagogiques novatrices.

 Un curriculum est un ensemble d’éléments qui, articulés entre eux, permettent l’opérationnalisation d’un plan d’action pédagogique au sein d’un système éducatif. Il est ancré dans les réalités historiques, sociales, politiques, économiques, religieuses, géographiques et culturelles d’un pays, d’une région ou d’une localité.

Un curriculum vise à adapter le système éducatif à un projet de société. Il a pour fonctions de spécifier les assises, les finalités et les grandes orientations d’un système éducatif. Il prévoit l’organisation des disciplines ou des activités du programme d’études, le type de contenus pour les apprentissages, le choix des démarches pédagogiques d’enseignement /apprentissage,    la conception des modalités d’évaluation des apprentissages et la certification.

        La nouvelle approche pédagogique (API)  vise la construction des connaissances par les  apprenants en interaction avec d’autres acteurs et l’environnement. Elle place l’apprenant au centre des apprentissages et amène celui-ci à une participation réelle donc interactive dans le processus enseignement/apprentissage.

 Les contenus des nouveaux curricula (programmes d’études), prennent  en compte les problématiques actuelles que sont  les langues nationales, l’éducation inclusive, les TIC, l’art et la culture, les thèmes émergents, les violences intra et extrascolaires et les savoirs endogènes. Ils prennent également en compte les spécificités de chaque région, les réalités du milieu de l’enfant, le caractère pratique des enseignements notamment la liaison  éducation-production.

 L’expérimentation des nouveaux  curricula débutera dès la rentrée scolaire 2015-2016 dans six (6) régions pilotes, à savoir  la Boucle du Mouhoun, le Centre, l’Est, les Hauts-Bassins, le Plateau-Central et le Sahel.

 L’opérationnalisation des  nouveaux curricula est prévue pour la période allant de l’année scolaire 2015-2016 à l’année scolaire 2018-2019. En ce qui concerne la généralisation, elle privilégie le principe de progressivité par sous-cycle dans les zones pilotes suivi de l’extension progressive aux autres écoles du pays dans les mêmes conditions.

 Pour une mise en œuvre réussie de la réforme curriculaire, il sera organisé des sessions de formation des encadreurs pédagogiques, des enseignants et l’information /sensibilisation des acteurs communautaires en vue d’une mise en œuvre inclusive des nouveaux curricula.

 Construire une nation prospère, avec des citoyens vivants dans un environnement pacifique, requiert d’investir dans le secteur de l’éducation et de la formation pour permettre à nos enfants d’acquérir des connaissances, des compétences et des qualifications critiques pour favoriser leur intégration réussie dans la société en général et dans le monde de l’emploi en particulier. Le Gouvernement poursuit ses efforts pour plus d’engagement, plus de détermination en faveur des enfants et des enseignants du Burkina Faso.

Ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

LISTES PROVISOIRES DES ENTREPRISES DE PRESSE PRIVÉES BÉNÉFICIAIRES DE LA SUBVENTION DE L’ÉTAT À LA PRESSE PRIVÉE EXERCICE 2018.

Sig-Burkina

Fonction publique : relecture du statut des agents publics

Sig-Burkina

Relance des projets et programmes: L’OAPI sollicite le soutien du Premier ministre

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le lundi 30 mars 2015, l’Union des chauffeurs routiers du…