Grève des chauffeurs routiers

Le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, Daouda Traoré appelle à la citoyenneté et au sens patriotique des grévistes.

Le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports Daouda Traoré, a animé un point de presse le mardi 31 mars 2015 à Ouagagougou, sur l’arrêt de travail  de 48 heures, observé par l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB). Les revendications des chauffeurs portent sur quatre (4) points. Il s’agit selon le ministre, de l’application de la convention collective des transports routiers adoptée en 2011 et entrée en vigueur en 2012, de la réduction du coût et de la durée d’obtention du permis de la catégorie E, de l’opérationnalisation du poste de contrôle juxtaposé de Cinkansé et de l’arrêt des tracasseries routières. Daouda Traoré a indiqué que l’ensemble des préoccupations ne lui sont pas étrangères. « Les préoccupations causes de l’arrêt du travail, ont été évoqué et ont fait l’Object de traitement par les différents services concernés » a-t-il laissé entendre. Le ministre a expliqué que le 24 mars dernier, le Secrétaire général assisté de tous les directeurs concernés par le dossier a rencontré l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB) pour examiner ensemble les préoccupations et tirer une conclusion des échanges. Cette rencontre selon lui, a permis de passer en revue les quatre points de la plate forme revendicative de l’URCB et de dégager des pistes de solutions de commun accord. Le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, Daouda Traoré, a affirmé avoir échangé avec le syndicat, sur leur doléances dans la matinée du 31 mars 2015 aux fin d’en appeler  à leur sens patriotique et à leur esprit de responsabilité pour que leurs revendications légitimes, ne finissent par créer des situations préjudiciable à la nation toute entière. « Je renouvelle ma disponibilité avec mes collaborateurs à examiner leurs attentes » a conclu Daouda Traoré

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Résultats des concours professionnels 2016

Sig-Burkina

Centre national de la Recherche scientifique et technologique : Contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso

Sig-Burkina

LE PALMARÈS COMPLET DE LA 25ème ÉDITION DU FESTIVAL PANAFRICAIN DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION DE OUAGADOUGOU (FESPACO)

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
La Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a…