Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 797 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Compte Rendu, Conseil des Ministres

COMPTE RENDU DU CONSEIL EXTRAORDINAIRE DES MINISTRES MCOM-CRCNT N°10 DU 16 MARS 2015

Soumis par par 16 mars 2015 – 21 h 33 minPas de commentaire | 3 148 views

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,   Le lundi 16 mars 2015, en séance extraordinaire, de 10 H 00 mn à 13 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO,  Président de la Transition, Président du Faso,  Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour.

I.           DELIBERATIONS

 

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté un décret portant création et exécution d’un Programme socioéconomique d’urgence de la Transition (PSUT).

Face aux attentes fortes des populations, le gouvernement de la Transition en dépit d’un contexte d’austérité budgétaire, a initié un programme socioéconomique d’urgence qui met l’accent sur le soutien aux initiatives des jeunes et des femmes et le renforcement des infrastructures éducatives et sanitaires.

D’un coût global de vingt-cinq (25) milliards de francs CFA,  générés par la réduction du train de vie de l’Etat, ce Programme d’urgence dont l’objectif est de contribuer au bien-être général des populations par la création de richesses au niveau des couches vulnérables, vise entre autres :

–      la création de dix mille (10 000) unités économiques au profit  des jeunes et des femmes qui généreront près de trente mille (30 000) emplois ;

–      l’amélioration de l’offre éducative par la construction de    soixante-quinze (75) complexes scolaires, la réalisation d’infrastructures universitaires dont deux (02) amphithéâtres de 2 500 places chacun à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou ;

–      l’amélioration de l’offre sanitaire par la construction de         quatre-vingt (80) centres de santé et de promotion sociale (CSPS).

L’adoption de ce décret permet l’opérationnalisation du Programme socioéconomique d’urgence de la Transition (PSUT).

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION  TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE

Le Conseil a examiné un projet de loi portant modification du Code électoral.

Au terme des élections législatives et municipales couplées du  2 décembre 2012, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la loi électorale ont relevé des insuffisances.

Ce projet de loi modificatif vise à combler les insuffisances de la loi N°014-2001 du 3 juillet 2001 portant Code électoral, ensemble ses modificatifs, en vue de prendre en compte les propositions des acteurs de la nouvelle configuration de la scène politique, des Organisations de la société civile, des institutions et des ministères impliqués.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi au Conseil national de la Transition.

 

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la réforme curriculaire de l’Education de base.

Dans le cadre de la mise en œuvre du continuum éducatif de base, suite au transfert institutionnel du préscolaire et du post-primaire au ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, un vaste chantier de reforme curriculaire est engagé depuis mars 2013.

Les priorités du développement économique, la transformation des échanges et les avancées dans les communications, tant au niveau local qu’international, justifie la nécessité d’une adaptation rapide des finalités de l’éducation aux nouvelles réalités locales et internationales et des moyens pour les mettre en œuvre.

Conscient de cette nécessité, le gouvernement a décidé de garantir à tous les enfants de 0 à 16 ans, le droit à une éducation de base de qualité à travers le continuum éducatif qui va du préscolaire au post-primaire et incluant le non formel. La reforme des curricula devrait également contribuer à rendre les formations professionnelles et techniques plus efficaces.

L’adoption de ce rapport permet de doter le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation d’un cadre règlementaire de mise en œuvre des curricula du continuum de l’éducation de base dans une vision holistique.

Le Ministre de la Communication,

Chargé des Relations avec le Conseil

National de la Transition,

Porte-parole du Gouvernement

 

 

 

                                                       T. Frédéric A.K. NIKIEMA

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik