Flash Info
prev next

à La Une »

Le Burkina Faso en bonne voie pour maximiser les retombées socio-économiques du secteur minier

23 octobre 2019 – 8 h 22 min Pas de Commentaire | 69 views

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE a marqué de sa présence à deux grands évènements de référence destinés à attirer des investisseurs au Burkina Faso. Il s’agit respectivement de la 4ème édition de la …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

FESPACO 2015 : TOP DEPART A PARIS

Soumis par par 17 janvier 2015 – 8 h 11 minPas de commentaire | 2 955 views

praesidium fespacoDans le cadre de la promotion internationale du Festival panafricain du cinéma et de la Télévision de Paris, le gouvernement du Burkina a entamé ce jeudi à Paris, une campagne de communication en Europe. Ce sont les villes de Paris et de Bruxelles qui ont été retenues pour des conférences de presse. L’étape de Paris a été un franc succès.

Pari donc réussi pour Paris. Alors que des incertitudes planaient quant à l’effectivité de la 24ème édition du FESPACO, il convenait, maintenant que le Conseil des ministres en a confirmé les dates, du 28 février au 7 mars 20125, que les partenaires à divers niveaux en soient informés. Pour ce faire, le Ministre de la Culture Jean Claude Dioma a tenu à conduire lui-même la délégation.

Avec l’ambassadeur Eric Tiaré et le Délégué général du FESPACO Ardiouma Soma, l’exercice a été rondement mené, devant un parterre de quelque 200 invités, qui ont fait le déplacement de la Cinémathèque française qui a servi de cadre. Il s’agissait de communiquer principalement sur le fait que le FESPACO tient à cœur les autorités du Burkina Faso, qu’aucune vicissitude politique ne saurait compromettre le festival, et qu’enfin, les mesures sont prises pour faire face aux questions sanitaires liées à la maladie à  virus Ebola ; il fallait aussi assurer sur les dispositions que le gouvernement ne manque pas de prendre pour apporter des réponses sécuritaires appropriées tant que de besoin.

public conf presse fespaco 2015Cette édition 2015 qui se déroulera dans un contexte post-insurrectionnel sera l’occasion pour les nombreux festivaliers de venir communier avec le peuple burkinabè, et cela ne manquera pas de donner un cachet particulier à  l’événement, pense le Ministre Jean Claude Dioma. Quoiqu’il en soit, souligne l’ambassadeur Tiaré, toutes les dispositions ont été prises pour assurer un éclat total à la fête, qui, cette année, accueille l’Egypte comme pays invité d’honneur.

Ardiouma Soma, le Délégué général du Festival, sur les innovations de cette édition, relèvera que pour  prendre en considération, les évolutions technologiques et apporter une réponse à une forte attente des professionnels du cinéma, le FESPACO a pris la décision historique d’ouvrir dès la présente édition, la compétition officielle (Etalon de Yennenga) aux films numériques qui, jusque-là, en étaient exclus.

En relation avec cette décision majeure, le thème du colloque de cette 24ème édition est « Cinéma africain : production et diffusion à l’ère du numérique ».

Au titre des innovations, on notera également l’éligibilité des films de la section Diaspora à l’Etalon de Yennenga ainsi qu’aux prix des catégories courts métrages, documentaires et séries télévisuelles. Par ailleurs, la dotation financière globale qui accompagne les trophées doublera en 2015.

Après avoir dévoilé la liste des films retenus (NDLR 20 pour la catégorie longs métrages)  pour la compétition officielle, Ardiouma Soma a souhaité, au cours des échanges avec le public,  que la jeune génération, à l’ère du numérique, thème de la 24ème édition, sache tisser des liens féconds avec les aînés, pour un 7è art riche de sa qualité, et irrigué de la fraicheur technologique.

Un appel réitéré à la tribune  par la doyenne Alimata Salembéré, ancienne secrétaire permanente du Fespaco, mais surtout, témoin privilégié de la naissance de ce cadre qui a été porté sur les fonts baptismaux en 1969, à travers la Semaine africaine du Cinéma.

 

Romain Auguste BAMBARA, attaché de Presse, ambassade du Burkina Faso à Paris

www.ambaburkina-fr.org

www.facebook.com/ambabfparis

service.presse@ambaburkina-fr.org

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik