Communiqué : décès de Gérard Kango Ouédraogo

Gérard KaGéranr1ngo Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale de Haute Volta, est décédé ce jour mardi 1er juillet 2014, aux environs de 12h00, à la Clinique du cœur, à Ouagadougou, à l’âge de 89 ans.

Né le 19 septembre 1925 à Ouahigouya, celui que toute la nation pleure a eu une vie professionnelle, politique et sociale bien remplie, au service de  son pays qu’il a tant aimé.

Surnommé le « Duc du Yatenga », Gérard Kango OUEDRAOGO, a été diplomate. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité dont celui d’ambassadeur de la République de Haute-Volta à Londres de 1961 à 1966, directeur des affaires africaines et malgaches, représentant du HCR en République de Haute-Volta, président de la Commission des affaires politiques et administratives de l’Assemblée territoriale de Haute-Volta.

Sur le plan politique, Gérard Kango Ouédraogo a été président fondateur de plusieurs mouvements politiques dont le Mouvement de regroupement voltaïque (MRV). Il a aussi été l’un des cadres de l’Union démocratique voltaïque/Rassemblement démocratique africain (UDV/RDA) et membre du Rassemblement démocratique africain (RDA). Il a par ailleurs été conseiller municipal de la ville de Ouagadougou, député de la Haute-Volta à l’Assemblée nationale française au palais Bourdon de 1956 à 1960, vice-président du Grand conseil de l’AOF à Dakar de 1957 à 1958, député de la République de Haute-Volta.

Gérard Kango Ouédraogo a aussi occupé de hautes fonctions : ministre des Finances de 1958 à 1959, Premier ministre et président du Conseil des ministres de 1971 à 1974, président de l’Assemblée nationale de Haute-Volta de 1978 à 1980.

A la faveur de l’ouverture démocratique de notre pays en 1991, Gérard Kango Ouédraogo est élu député en mai 1992 à l’Assemblée des députés du peuple. Réélu en mai 1997, il démissionne volontairement de l’Assemblée nationale le 23 septembre 1997.

Gérard Kango Ouédraogo a reçu plusieurs distinctions honorifiques de plusieurs pays d’Afrique, de la France, de l’Italie et de la Chine.

Le Gouvernement rend hommage à cet illustre fils qui aura marqué de son empreinte la vie socio-politique nationale ces cinquante dernières années.

A sa famille, le gouvernement témoigne de sa compassion en cette douloureuse circonstance et lui présente ses condoléances les plus attristées.

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

70ème Assemblée générale des Nations Unies : Le Président du Faso salue le soutien de l’ONU à la Transition

Sig-Burkina

Primature : Première session ordinaire 2022 du Cadre technique de concertation de l’initiative présidentielle « assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour ».

Sig-Burkina

Communiqué : attaque de la maison d’arrêt et de correction de Nouna

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le Secrétaire général du Premier ministère, Youma Zerbo a procédé…