Revue annuelle de la SCADD 2014 : satisfaire les attentes des populations

La revue annuelle 2014 de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD)tenue le 29 avril 2014, sous l’égide du Comité national de pilotage de la SCADD (CNP/SCADD), a permis de faire le bilan de sa mise en œuvre au cours de l’année 2013 et d’envisager les perspectives pour la période 2015-2017.

 Du bilan,il ressort que la performance globale de l’année 2013, appréciée à partir du niveau de réalisation des mesures et de l’atteinte des cibles des indicateurs de la matrice de performance est  satisfaisante.

 En effet, l’état de réalisation des mesures et la situation de l’atteinte des cibles des indicateurs, affichent un taux de réalisation des mesures de 66,67%(20 mesures réalisées sur 30) et un taux d’atteinte des cibles des indicateurs de 62% (31 cibles atteintes sur 50).

En outre, la plupart des  mesures et actions programmée, en cohérence avec les objectifs et axes stratégiques de la SCADD, ont pu être pleinement ou partiellement réalisées.

Dans le secteur du développement des piliers de la croissance accélérée, premier axe de la SCADD, les mesures et actions prévues relatives à la promotion de pôles de croissance, au renforcement du dispositif de coordination de la sécurité alimentaire, à la mise en œuvre du fonds  routier de deuxième génération, à la mise en place des bourses physiques et virtuelle de fret dans le cadre de la libéralisation de l’accès au fret routier de marchandises et au code minier, ont été pleinement réalisées. Par contre, les mesures telles que l’élaboration du programme des projets PPP, la mise en place du dispositif institutionnel du Programme National du Secteur Rural (PNSR), l’adoption de la stratégie en matière d’intrants et d’équipement, le code de l’artisanat, le renforcement des capacités de surveillance des prix et la tranche annuelle du programme de construction de 10 000 logements sociaux et économiques n’ont pu être réalisées.

Au niveau de la consolidation du capital humain et de la promotion de la protection sociale,  deuxième axe de la SCADD, des  mesures et actions stratégiques ont été entièrement réalisées. Parmi celles-ci,  il ya l’élaboration du plan d’action de l’initiative conjointe pour l’emploi des jeunes, la validation de la Politique sectorielle emploi (PSE), l’adoption des normes en personnels des structures publiques de santé, la mise à disposition des premiers kits d’urgence pour la prise en charge totale du paludisme au profit des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes et, enfin la mise en place du dispositif national de suivi-évaluation de la Politique national population et santé (PNPS). Seule la mesure portant sur l’élaboration des cartes scolaires régionales du post –primaire et du secondaire n’a pas abouti.

S’agissant du renforcement de la gouvernance, troisième axe de la SCADD, toutes les mesures et actions entreprises ont été réalisées. Il s’agit entre autres des activités telles que l’adoption du projet de loi sur la corruption, l’accompagnement de 15 ministères et institutions à assurer la revue de leurs programmes et la réalisation d’une étude sur l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Pour la prise en compte des priorités  transversales dans les politiques et programmes de développement qui constitue le  quatrième axe de la SCADD, toutes les mesures stratégiques à savoir l’accompagnement technique et financier des ministères, institutions publiques et des Organisations de la société civile (OSC) dans la mise en œuvre de leur plan d’action genre, le renforcement des capacités techniques d’intégration de la dynamique de population des cadres de 15 ministères et de 07 régions de planification impliqués dans le suivi-évaluation, et l’adoption de l’avant-projet de SNADDT ont pu être menées.

En ce qui concerne le suivi-évaluation, les sessions des organes prévues au titre de l’année 2013 se sont, pour la plupart, tenues, rendant ainsi disponibles les différents produits attendus.

De même, l’animation  des cadres de dialogue et la mise en œuvre de la stratégie de communication sur la SCADD ont été assurées. On note également, le lancement du processus de la première évaluation d’impact de la SCADD et l’adoption de mesures pour l’amélioration de la performance dans la mise en œuvre et le suivi. Enfin, les actions d’organisation du système de collecte et de production de l’information se sont poursuivies.

Au  titre des contraintes qui ont négativement impacté le bilan de l’année 2013, il ya principalement celles relatives aux procédures de passation et d’exécution des marchés publics, la faible capacité dans la planification, le déblocage tardif, l’insuffisance des ressources financières, les retards accusés au niveau du transfert de l’ensemble des domaines des compétence  aux collectivités territoriales et à la faible capacité en ressources  humaines, financières et matérielles des collectivités territoriales .

De ce fait, des actions devront être engagées en vue de résorber les difficultés. Et pour tendre vers la satisfaction des attentes des populations, les actions fortes à mener pour les années à venir devront porter sur la poursuite du développement des pôles de croissances, l’opérationnalisation des dispositifs du PNSR et du plan  d’actions de la sécurité alimentaire, le processus d’implantation du budget programme, l’amélioration du recouvrement des recettes et du cadre réglementaire des marchés publics, la mise en place d’un système de suivi  évaluation de la Politique nationale genre (PNG), l’intégration des questions de populations et de développent  durable dans le document de planification.

Et pour la réalisation de toutes ces mesures et actions, Il faudra poursuivre les efforts dans la mise en œuvre de la stratégie de communication sur la SCADD, à travers des campagnes de communication de proximité et la gestion du site Web de la SCADD.

Ministère de l’Economie et des Finances

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Intoxication alimentaire : le ministère de la santé fait des recommandations sur l’usage des pesticides

Sig-Burkina

Campagne agricole humide 2019 – 2020 : Salif OUEDRAOGO dans la Boucle du Mouhoun

Sig-Burkina

Examens scolaires session de 2013 : Le ministre Ouattara rassuré des dispositions prises

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Le ministre des Enseignements secondaires et supérieur accompagné de ses…