ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2015 : La CENI a besoin de 6 milliards

Le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao a reçu en audience, le mercredi 19 mars 2014, le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Maître Barthélémy Kéré. Il a été essentiellement question des prochaines échéances électorales.

 Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Me Barthélémy Kéré a été reçu en audience le mercredi 19 mars 2014 à la primature. Les échanges ont porté sur les élections présidentielles de 2015.  Pour le président de la CENI, son institution a besoin d’environ six (6) milliards de francs FCA  pour commencer le recensement  électoral. Selon lui, avant les échéances électorales de novembre 2015, il faut mettre à jour le fichier électoral pour les burkinabé de l’intérieur et procéder au recensement de ceux de l’étranger. La CENI accuse un retard dans l’organisation, mais les dispositions ont été prises pour une bonne exécution de son chronogramme a affirmé Me Barthélémy Kéré.

                               Le service d’information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

29 ème Journée internationale de la diversité biologique 2022 : Message de la Ministre de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et de l’Assainissement, Dr. Maminata Traoré/Coulibaly

Sig-Burkina

Communiqué

Sig-Burkina

Développement du Burkina Faso : Le 2e « Millennium Challenge Account » en phase avec le PNDES

Adams OUEDRAOGO

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Promotion de l’économie de la culture : Des enjeux sociaux, politiques…