Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 4 122 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

COMMUNIQUE DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA COMMUNICATION SUR LE TRAITEMENT DE L’INFORMATION

Soumis par par 21 février 2014 – 7 h 58 minPas de commentaire | 2 360 views

Réuni en session ordinaire mercredi 12 février, le collège des conseillers du CSC a examiné le traitement de l’information sur la situation nationale par les medias.

Se penchant sur le cas spécifique du contenu du hors-série N°05 du 28 janvier 2014 du journal ivoirien « L’Agora » parvenu dans les services de l’institution, il observe que les dispositions des articles 23 et 36 du Code de l’information relatives à la presse étrangère, en distribution gratuite au Burkina Faso, n’ont pas été respectées mais aussi et surtout que le traitement de l’information, dans cette édition exclusivement consacrée à l’actualité politique dans notre pays, se fait au mépris des règles d’éthique et de déontologie professionnelles en matière de journalisme.

Par conséquent, le CSC, tout en respectant et en défendant la liberté de la presse au Burkina comme ailleurs, relève que le ton et les termes employés par ce journal, au lieu de renforcer la paix sociale, pourraient constituer un terreau favorable à des axes de l’extrémisme, préjudiciables à la cohésion nationale et à la paix.

Par ailleurs le Conseil constate que les propos dans les émissions interactives de certaines radios et les forums des internautes dans les medias en ligne dérapent souvent vers l’injure, la diffamation et l’intolérance.

C’est pourquoi, le CSC réitère son appel à la modération du 02 octobre 2013, valable pour tout media ou tout commentateur abordant les sujets de la sensible actualité politique nationale du Burkina Faso et aimant ce pays.

Le CSC invite les médias, les citoyens et tout intervenant dans le débat national à la mesure et à une grande prise de conscience de la responsabilité de chacun dans le maintien et la consolidation de la paix sociale au Burkina.

L’institution de régulation, conformément à sa mission de veiller à ce que les débats dans les médias se déroulent dans une ambiance sereine, souhaite que les plumes, les micros et les cameras servent à la paix et à la cohésion sociale.

Le Bureau de Presse et de la Communication

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik