Foire aux savoirs au Sahel et en Afrique de l’Ouest : Un processus d’apprentissage et d’enrichissement mutuel

Le Comité permanent inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS), en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), tient du mardi 5 au jeudi 7 novembre 2013, à Ouagadougou une foire aux savoirs au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Plus de 200 participants composés de représentants des pays membres du CILSS, de l’ Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et des institutions engagées dans le renforcement de la résilience et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle aux niveaux, régional, national et communautaire prennent part à la 2ème édition de la foire aux savoirs. Durant 3 jours, les participants vont échanger sur les bonnes pratiques et innovations en matières de technologie, de programme et de stratégie en vue de leur adoption et de leur large diffusion rapide auprès des producteurs et des décideurs dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire et le renforcement de la résilience des populations.

Le premier ministre du Burkina Faso, Beyon Luc Adolphe TIAO, a au cours de la cérémonie d’ouverture de la foire, rappelé les communes préoccupations en matière de sécurité alimentaire des pays membres du CILSS. Il a en outre posé la problématique de la non mise en application des résultats des études, des expériences et des recherches pour inverser les tendances actuelles en la matière dans les espaces sahélien et ouest africain.

Le Dr Djimé ADOUM, secrétaire exécutif du CILSS, dans son allocution, a donné quelques éléments contextuels de la tenue de la présente foire avant d’affirmer que le CILS, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers ne faillira pas à sa mission.

Le représentant régionale adjoint Afrique de la FAO, Monsieur Lamourdia THIOMBIANO, a réitéré le fort désir de sa structure à soutenir les organismes œuvrant dans le domaine alimentaire comme le CILSS et la CEDEAO à travers son initiative « faim zéro ». Les résultats attendus de cette foire sont entre autres, la mise en place d’un processus  d’apprentissage et d’enrichissement mutuel multi acteurs, l’amélioration des systèmes de gestion des connaissances.

 

Le Service d’Information du Gouvernement

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Projet Burkina open Data initiative : Booster les secteurs de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement

Sig-Burkina

Vidéo du Conseil des ministres du vendredi 19 Août 2016

Sig-Burkina

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

Adams OUEDRAOGO

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Officiers, Sous-officiers, Militaires du rang ; Personnel civil de la…