Flash Info
prev next

à La Une »

Compte rendu du Conseil des ministres de ce vendredi 11 octobre 2019

11 octobre 2019 – 20 h 35 min Pas de Commentaire | 1 909 views

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le vendredi 11 octobre 2019,
en séance ordinaire, de 10 H 20 mn à 16 H 30 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE,
Premier ministre, Chef …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Chronique du Gouvernement

ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 : Une rentrée sous le signe du changement

Soumis par par 9 octobre 2013 – 8 h 07 minPas de commentaire | 2 923 views

Le gouvernement entame avec la rentrée scolaire 2013-2014, une des réformes les plus ambitieuses du système scolaire de notre pays. Comme tout changement de cette envergure, il suscite interrogations, débats et même des controverses. C’est pourquoi les départements en charge de l’éducation et plus spécifiquement le MENA sont complètement mobilisés. Il s’agit d’expliquer, d’informer et d’écouter les partenaires sociaux et tous les intervenants dans le domaine de l’éducation. La stratégie est fondée sur la détermination, parce qu’on ne peut pas indéfiniment reporter les réformes indispensables dont notre système éducatif a besoin pour être performant. Mais aussi beaucoup d’écoute, parce que pour réussir une réforme d’une telle envergure il faut obligatoirement une démarche inclusive.

 La rentrée  scolaire 2013-2014 qui s’effectue sous le sceau du transfert du post primaire et du pré scolaire au MENA, constitue un autre moment fort de la mise en œuvre des orientations contenues dans la loi de l’éducation. Elle va se concrétiser par l’amorce de la mise en œuvre du continuum. En mettant ensemble le préscolaire, le primaire et le post primaire, le continuum va permettre de mutualiser les énergies et les moyens pour une performance accrue de notre système éducatif.

Il va permettre une vision plus holistique de l’éducation, des problèmes et des goulots d’étranglements.

Il va offrir un cadre plus adapté pour mieux solutionner les déperditions scolaires, ajuster et harmoniser les programmes et les curricula.

Il va nous permettre, pour la première fois, de mieux définir le profil des sortants de notre système éducatif.

Le continuum va permettre une meilleure mise en cohérence de l’éducation de base.

La transition du primaire vers le post primaire va être aussi améliorée. Il s’agira ici de la maîtrise des flux et des conditions d’accès au post primaire.

 Pour sa mise en œuvre, le gouvernement se donne trois ans en mettant progressivement les infrastructures indispensables en place, en continuant le dialogue constructif avec les partenaires sociaux, en questionnant continuellement la mise en œuvre par des mécanismes adaptés de suivi pour des corrections et des adaptations éventuelles. Cette mise en œuvre est accompagnée par une stratégie de communication et d’information des Burkinabè et de nos partenaires pour permettre une interaction appropriée et constructive.

Pour cette première année, le transfert du préscolaire et du post primaire au MENA va concerner l’ensemble des structures du préscolaire, qui avait déjà  fait l’objet de transfert aux communes. A ce niveau il s’agira davantage d’un changement de tutelle.

En ce qui concerne le post primaire, le processus  va concerner cette année, le transfert de 260 CEG des villages au MENA.

Etat des lieux

Au préscolaire,  soixante-six mille trois cent-vingt-un (66 321) enfants ont été recrutés au titre de l’année 2013-2014 dans 923 structures éducatives comptant 1916 salles de classe.

 Au niveau du primaire, les effectifs sont passés de 2 185 816 en  2011-2012 à  2 466 379 en 2012-2013. On enregistre une amélioration du taux brut de scolarisation (TBS) qui est passé de 79,60% en 2012 à 81,3% en 2013 et une réduction des disparités entre filles et garçons.

Pour ce qui est des résultats à l’examen du certificat d’études primaires (CEP), l’on a enregistré un taux de 61,69%     contre 65,94% en 2012.

Les mesures de réforme entreprises au niveau de notre système éducatif ont permis une réduction du taux moyen de redoublement qui passe de 9,5% en 2012 à 8,4% en 2013.

Au niveau du non formel, la campagne spéciale a permis d’alphabétiser 58 734 apprenants dont 36 520 femmes .Pour cette année, la campagne  spéciale va se poursuivre aux cotés de la formule classique car l’objectif de 60% de taux d’alphabétisation en 2015 est un défi à relever.

En ce qui concerne la carrière des agents, 17 552 agents ont reçu leurs avancements, 1851 dossiers d’indemnités ont été traités, 195 dossiers de révision de carrière ont été également traités.

Perspectives

Dans le domaine du renforcement des capacités des structures en ressources humaines, le MENA a procédé au recrutement pour la rentrée scolaire 2013-2014, de 381 encadreurs, 5000 institutrices et instituteurs, 2800 élèves maîtres/ses pour la formation dans les ENEP et 109 agents relevant du personnel d’administration et de gestion (PAG) tout cycle confondu.

Sur du renforcement de la qualité du système éducatif, au titre de l’année 2013-2014, les écoles seront dotées d’environ 4 millions de manuels scolaires et de kits scolaires d’une valeur de plus 6 milliards de francs CFA.

Au niveau des cantines scolaires l’Etat a investi plus de 25 milliards pour plus de 56 000  tonnes de vivres qui seront servis courant 2013-2014.

La résorption des salles de classe sous paillote se fera en trois (3) ans  avec la construction de  1 443 salles chaque année. Le coût total du projet est estimé à 37 827 216 000 F CFA.

Dans les jours à venir, le gouvernement va doter les écoles de 100 000 lampes solaires dont les objectifs sont entre autre l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves, l’alphabétisation des adultes et l’amélioration de la fréquentation et  de la réussite scolaire dans les écoles.

La qualité de l’éducation repose en grande partie sur un bon encadrement de proximité des acteurs de terrains que sont les enseignants/es.

 Pour cette rentrée scolaire 2013/2014 le gouvernement a doublé la dotation spéciale en carburant destinée aux Circonscriptions d’Education de Base qui passe de 70 000 francs à 140 000 francs. La dotation ordinaire qui était à 30 000 francs passe à 60 000 francs. En ce qui concerne les moyens roulants, l’Etat a débloqué 195 millions pour l’acquisition de motos au profit des CEB.

La relecture des programmes actuels et l’élaboration du document de base définissant le profil du sortant du continuum éducatif sont au stade d’achèvement. Quant à la réforme des curricula, elle va se poursuivre en tenant compte du continuum.

En matière de politique éditoriale, le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a élaboré et validé  au plan technique la stratégie nationale de production et de distribution du matériel didactique de l’éducation de base (2014-2021).

Dans le domaine de l’accroissement de l’offre d’infrastructures éducatives pour cette rentrée, un effort important de construction d’infrastructures va avoir lieu, avec la construction de 150 CEG, de 10 nouveaux centres d’éveil et d’éducation préscolaire et  de 11 bisongo. Du point  de vue des infrastructures de formation, on peut noter l’ouverture d’une septième ENEP (Ecole Nationale de formation des Enseignants du Primaire) à savoir celle de Dédougou. Elle permettra d’accroître les possibilités d’accueil des structures de formation initiale des enseignants. .

Au regard des multiples défis et des enjeux liés non seulement aux difficultés actuelles mais également et surtout aux transformations nécessaires à venir, l’atteinte des objectifs du MENA, nécessite une adhésion de tous les acteurs et actrices au processus de changement qui requiert impérativement une communication pertinente et une mise en œuvre planifiée.

 

                Ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

 

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik