Flash Info
prev next

à La Une »

Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition

6 janvier 2020 – 16 h 16 min Commentaires fermés sur Vœux de nouvel an : la Primature sacrifie à la tradition | 2 865 views

Le personnel de la Primature a présenté ses vœux de nouvel an au Premier Ministre son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE ce lundi 06 janvier 2020 à Ouagadougou. Les collaborateurs du Chef du Gouvernement …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Actualités, Chronique du Gouvernement

Rentrée gouvernementale : Sous le signe de l’intensification de l’action sur le terrain

Soumis par par 3 septembre 2013 – 22 h 23 minPas de commentaire | 2 164 views

Les ministres du gouvernement TIAO reprennent officiellement du service. Le Conseil des ministres de rentrée qui marque officiellement la fin des vacances gouvernementales et la reprise normale de l’activité de l’exécutif se tient ce mercredi 4 septembre 2013.

Studieuses, les vacances gouvernementales l’ont été et les jours à venir ne seront pas non plus de tout repos. Le suivi de la campagne agricole, la gestion des catastrophes, la confection du rapport circonstancié sur l’opérationnalisation du Sénat sont entre autres dossiers qui ont occupé les ministres pendant ces vacances. C’est ainsi que, avec le Chef du gouvernement en tête, plusieurs membres de l’exécutif se sont rendus dans les champs pour certes encourager les producteurs mais aussi et surtout, s’enquérir de l’état d’évolution de la campagne agricole. Les gouverneurs de région ont également effectué des sorties de suivi de la campagne agricole 2013-2014.

Dans l’ensemble, malgré une installation différentiée de la campagne, la physionomie d’ensemble de la campagne se présentait bien, avec des stades végétatifs allant de la montaison à la floraison/capsulaison voire à la maturation pour les semis précoces. Si la pluviométrie se maintient, l’issue de cette campagne devrait être globalement positive.  Croisons les doigts ! Et surtout, prions Dieu et les mânes des ancêtres pour que le spectre des inondations qui a déjà frappé des zones comme Dédougou et  Kantchari et fait de nombreux sinistrés s’éloigne à jamais de notre pays.

En attendant et pour permettre aux populations des zones à risques d’insécurité alimentaire de passer facilement cette période de soudure, le gouvernement, à travers la SONAGESS, a positionné des vivres qui sont vendues à prix social. Toute chose qui a sans doute permis aux prix des céréales de ne pas connaître une envolée en cette période.

Les mêmes dossiers les attendent pour la rentrée qui s’annonce sous le signe de l’action renforcée sur le terrain. Ainsi, dès la reprise, les membres du gouvernement examineront plusieurs dossiers ayant trait à l’amélioration des conditions de vie des populations. De nouveaux programmes seront notamment mis en place dans les domaines de l’amélioration de la productivité agricole des petits exploitants et de la promotion de la sécurité alimentaire.

Dans les secteurs de l’énergie et des mines, le gouvernement aura à se pencher également sur de nouvelles politiques sectorielles assorties de plans d’actions prioritaires qui permettront sans nul doute à ces volets de mieux contribuer au développement national.

Sur le plan de la santé, l’action gouvernementale portera les semaines à venir sur l’examen d’un plan stratégique de lutte contre le cancer. Elle visera également à doter les infirmiers et infirmières, les pharmaciens et les médecins de Code de déontologie.

Dans la même foulée, le gouvernement  devrait examiner l’évolution statutaire  de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC) pour son érection en établissement public de l’Etat à caractère administratif (EPA).

Pendant ce temps, le projet d’e-conseil des ministres pourrait lui aussi bénéficier de plus d’attention de la part du gouvernement qui tient à le voir entrer bientôt dans sa phase concrète avec le déploiement de la plateforme de pré-production et la formation des acteurs.

Mais le plat de résistance du gouvernement sera sans conteste le budget de l’Etat, gestion 2014 qui sera examiné et défendu auprès du Parlement. Venant à un an de la fin du quinquennat du Président du Faso, ce budget devrait s’inscrire comme les précédents dans la consolidation des acquis et l’accélération de la croissance durable. Il devrait in fine rapprocher sinon amener le pays vers la croissance à deux chiffres tant attendue par nombre de burkinabè.  Les secteurs porteurs de croissance comme l’agriculture, le monde rural d’une manière générale, l’éducation et la santé devront encore bénéficier de toute l’attention du gouvernement.

Faire adopter le budget 2014 ne sera pas le seul gros dossier du gouvernement qui aura aussi à gérer des problèmes sociaux. Avec les rentrées scolaires et universitaires, les ministres de ces secteurs ne manqueront pas aussi de se retrouver sur la sellette. Quoiqu’il arrive, le souhait est que l’action gouvernementale prenne encore plus de dimension et permettent de toujours et encore avancer sur le sentier de l’émergence.  Bonnes rentrées à tous : gouvernement, scolaires, universitaires, parlementaires, judiciaire… et à bientôt pour d’autres chroniques, points de presse du gouvernement et bien d’actions de communication gouvernementale.

 

Le SIG

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik