Flash Info
prev next

à La Une »

Conseil des ministres du 13 novembre 2019

13 novembre 2019 – 17 h 31 min Pas de Commentaire | 1 955 views

Le conseil des ministres de ce mercredi 13 novembre 2019 s’est tenu sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, président du Conseil des ministres. Il a statué sur …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » à La Une, Actualités, Reportage

CAMPAGNE DE REBOISEMENT 2013 : Assurer une préservation et une utilisation durable de la diversité biologique

Soumis par par 29 juillet 2013 – 12 h 25 minPas de commentaire | 5 201 views
invités au lancement du reboisement 2013

invités au lancement du reboisement 2013

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable a, au nom de SEM le Premier ministre, Chef du gouvernement, donné le top de départ de la Campagne nationale de reforestation 2013. C’était ce vendredi 26 juillet 2013, à Dori. 

« Un ménage, un arbre pour notre diversité biologique », c’est sous ce thème que se tient la campagne nationale de reforestation 2013, au Burkina Faso. Objectif, produire et mettre en terre 10 000 plants. Pour ce faire, il est prévu des actions d’information, d’éducation, de communication à l’endroit des ménages sur l’importance de la préservation de la diversité biologique, les conséquences de la disparition de certaines espèces sur les conditions de vie des populations. Le ministère en charge de l’Environnement compte aussi accompagner de façon technique les ménages, appuyer l’organisation des reboisements des institutions et organiser des missions de suivi et d’évaluation de la campagne dans les 13 régions du pays.

Pour Amélie Tamboura, directrice générale de la LONAB, la question de protection des ressources forestières est une question d’intérêt national. D’où l’investissement de sa structure et de la Société générale Burkina Faso comme co-parrains de la campagne de reforestation 2013. Elle a invité les populations à s’investir et à privilégier davantage les reboisements de proximité et à mettre un accent particulier sur la protection.

Dori 1Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Salif Ouédraogo, a quant à lui souligné que les campagnes de reforestation sont l’expression de la volonté du gouvernement et de ses partenaires engagés dans la restauration et la préservation du couvert végétal. Il a expliqué que le choix de la région du Sahel pour abriter le lancement de la campagne de reforestation répond à deux objectifs. Il s’agit d’une part d’accompagner les préparatifs du 53ème anniversaire de l’indépendance de notre pays et d’autre part, de révéler la richesse de la diversité biologique de la région hôte.

 Au regard du thème, le ministre Ouédraogo a remis, de façon symbolique, un plant à une dizaine de chef de famille. Ce qui, selon lui, traduit l’étroite relation qui existe entre l’Homme et les forêts. Il a ajouté que cette remise symbolique de plants engage la responsabilité de chaque ménage à planter des arbres de différentes espèces en fonction de ses besoins particuliers.

 Avant que le ministre ne donne le top de départ de la campagne de reforestation 2013 sur le site choisi à cet effet, la population a assisté à une démonstration de plantation d’arbre par un forestier.

 Afin d’assurer une campagne de reforestation réussie où les plants mis en terre seront protégés, surveillés et entretenus, le ministre en charge de l’Environnement a invité les populations du Burkina Faso à se mobiliser autour des activités liées au reboisement. Il n’a pas manqué de solliciter  l’accompagnement et le soutien des partenaires œuvrant dans le domaine des ressources naturelles.

 Le maire de Dori, Arba Diallo a rassuré que des dispositions seront prises pour la protection et la survie des plants mis en terre.

 

Service d’Information du Gouvernement

 

 

Comment réussir une campagne de reboisement

 

Dori 5

 

Trois étapes sont à respecter quant on veut réussir une campagne de reboisement. La première étape est consacrée à la préparation. Il s’agira d’organiser de rencontres de programmation des activités de reboisement, de l’organisation  d’une campagne médiatique et de la formation des acteurs sur les techniques de récoltes, de conservation et de prétraitement des semences, de production de plants, de plantation d’arbres, d’entretien et de protection des plantations.

 Dori 3La deuxième étape, c’est-à-dire l’exécution nous renvoie à la production et l’acquisition de plants, la plantation des arbres et la protection et l’entretien des plantations. En effet, pour mieux réussir la plantation d’un arbre, il faut respecter les normes requises pour la trouaison (40 cm de largeur et 60 cm de profondeur), traiter la terre du trou avec des produits phytosanitaires, déchirer et enlever soigneusement le pot en plastique avant la mise en terre du plant, s’assurer que le plant est placé au milieu du trou, tasser bien la terre autour du plan et l’arroser si possible.

 Pour la survie et le développement des plants, les actions à entreprendre sont entre autres la sensibilisation des populations riveraines des sites reboisés, l’entretien et la protection des plants.

 La troisième et dernière étape est le suivi-évaluation. Il s’agira de collecter, de traiter et d’analyser les données sur les différentes variables liées aux activités de reboisement menées aux cours de la campagne.

Source : MEDD

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik