Etats généraux de l’enseignement supérieur : la majorité présidentielle invitée aux débats.

Etats généraux de l’enseignement supérieur: la majorité présidentielle invitée aux débats.

Dans le cadre des préparatifs des états généraux de l’enseignement supérieur au Burkina Faso, le Ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Pr Moussa Ouattara a remis à la majorité  présidentielle, une invitation officielle pour participer aux travaux des états généraux de l’enseignement supérieur. C’était dans la matinée du vendredi 7 juin 2013 au siège du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à Ouagadougou.

la majorité présidentielle invitée aux débats.

Après le Chef de file de l’opposition politique mercredi dernier, c’était  au tour de la majorité présidentielle de recevoir le Pr Moussa Ouattara pour des échanges en vue de sa participation aux débats sur les états généraux de l’enseignement secondaire prévus pour se tenir les 13, 14 et 15 juin prochain. Selon le Ministre Ouattara; les échanges ont été très riches en observations, conseils et suggestions. Il se dit optimiste sur l’avenir des universités au Burkina. « L’enjeu est extrêmement important parce qu’il faut qu’au terme de ces états généraux, des recommandations fortes puissent être faites afin que l’enseignement supérieur  du Burkina retrouve  ses lettres de noblesse » a-t-il ajouté. La majorité présidentielle tout comme l’opposition politique désignera chacune six (6) participants  qui prendront part aux travaux. Les participants seront repartis en 6 commissions selon les thématiques. Ce qui permettra à chaque participant à l’intérieur de donner son point de vue et de faire des suggestions au nom de sa tendance. Le chef de la délégation de la majorité Assimi Kouanda n’a pas manqué de saluer cette initiative tout en souhaitant que pour des questions majeures comme la formation des élites, les concertations soient les plus larges possibles afin que chacun des acteurs puisse apporter sa contribution. L’une des recommandations fortes de cette majorité est de mettre en place un comité de suivi pour qu’au terme de ces états généraux, les recommandations ne soient pas vaines.

IMG_0042

Après cette rencontre, le Ministre Ouattara et sa délégation ont animé une conférence  de presse. L’objectif est de poursuivre les échanges  sur les préparatifs des Etats généraux de l’enseignement supérieur. Il est revenu sur le bien-fondé  de cette activité qui sera selon lui « une tribune de réflexion, de partage d’idées en vue de rechercher des solutions appropriées aux difficultés des universités ».

Aux inquiétudes des journalistes sur la mise en œuvre des recommandations, le secrétaire général du ministère Monsieur Bila Dipama a apporté des réponses et a aussi soutenu que                                      « l’organisation de ces états généraux traduit la bonne foi des autorités du pays dans la recherche de solutions aux problèmes universitaires ».

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Relance économique : Son excellence, Paul Kaba THIEBA, donne de l’espoir à WINNER INDUSTRIE.

Sig-Burkina

Sécurisation des élections Les Forces de défense et de sécurité se forment

Sig-Burkina

Chronique du Gouvernement: Cadre d’Orientation du Curriculum »

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
 Victorien Aymar Sawadogo, officiellement installé Nommé en Conseil des ministres…