Flash Info
prev next

à La Une »

Conférence régionale de la communication dans la Région du Centre-Ouest : Renforcer le climat de confiance entre gouvernants et populations

18 novembre 2019 – 18 h 44 min Pas de Commentaire | 56 views

Koudougou, chef-lieu de la Région du Centre-Ouest a abrité le samedi 16 novembre dernier, la première Conférence régionale de la Communication de l’année 2019. Organisée par le ministère de la Communication et des relations avec …

Lire l'article »
Actualités

Grands dossiers gouvernementaux

Chronique du Gouvernement

Chronique du Gouvernement du Burkina Faso

Conseil des Ministres

Ordre du jour et compte Rendu du conseil des Ministres

Les communiqués gouvernementaux

Les communiqués venant du SIG.

Le calendrier gouvernemental

Suivi de l’ensemble des activités gouvernementales.

Acceuil » Compte Rendu, Conseil des Ministres

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES N°030 DU 12 SEPTEMBRE 2012

Soumis par par 13 mai 2013 – 11 h 43 minPas de commentaire | 2 497 views

armoirie BFLe conseil des ministres s’est tenu le mercredi 12 septembre 2012 en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 12 H 30 mn sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,entendu des communications orales,  procédé à des nominations  et autorisé des missions à l’étranger.

I.           DELIBERATIONS

 

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a adopté dix (10) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’approbation des résultats de l’appel d’offres ouvert pour les travaux d’aménagement et de bitumage de voiries parallèles à l’avenue Babanguida : Rue Maneguem Nooré.

Au terme de ses délibérations, le conseil a autorisé la conclusion du marché avec le groupement OK/EKS/AC pour un montant de un milliard trois cent un millions huit cent quatre vingt trois mille deux cent quarante deux (1 301 883 242) F CFA TTC assorti d’un délai d’exécution de six (06) mois.

Le deuxième rapport est relatif à un décret portant validation à titre gracieux de deux (02) années de cotisations pour les travailleurs déflatés ayant 13 années de cotisation à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Cette mesure participe de l’expression de la solidarité qui constitue le fondement de la sécurité sociale et contribue à la lutte contre la pauvreté de bon nombre de travailleurs qui, du fait de la précarité des emplois, ne sont pas arrivés à accomplir les quinze (15) années minimum de cotisation à la CNSS.

Le troisième rapport est relatif à un décret portant autorisation à faire valoir le droit à pension pour les travailleurs licenciés.

Il permet aux travailleurs ayant cotisé pendant la période minimum ouvrant droit à une pension de retraite, de faire valoir leur droit à pension s’ils sont à cinq ans de la retraite au regard de leur catégorie professionnelle.

Le quatrième rapport est relatif à un décret portant relèvement des pensions servies par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Ce décret qui fait suite à celui du 30 décembre 2011 portant augmentation des salaires et pensions des agents publics de l’Etat et des Etablissements publics de l’Etat, permet à la CNSS de disposer d’un texte réglementaire consacrant la mesure au profit des travailleurs du secteur privé et parapublic régis par le code du travail.

Le cinquième rapport est relatif à un projet d’érection de « l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle (ONEF) » en Etablissement public à caractère administratif (EPA).

En renforçant le statut juridique de l’ONEF, notre pays dispose ainsi d’un cadre adéquat et des outils nécessaires pour aider à l’orientation des politiques nationales en matière d’emploi et de formation professionnelle.

Le sixième rapport est relatif aux mutations institutionnelles de la Bibliothèque nationale du Burkina (BNB) et du Centre national de lecture et d’animation culturelle (CENALAC).

Ces structures ne disposent plus de statut d’établissement public de l’Etat et relèvent désormais de la Direction générale du livre et de la lecture publique (DGLLP), nouvellement créée au sein du ministère de la Culture et du tourisme.

Le septième rapport est relatif à la mise en œuvre du Projet Pôle de croissance de Bagré.

Au terme de l’examen de ce rapport, le conseil a donné des orientations pertinentes en vue  de la mise en œuvre efficiente de la société d’économie mixte en charge de la gestion du Projet Pôle de croissance de Bagré qui prend la dénomination de « Société de développement intégré du pôle de Bagré » en abrégé Bagrépôle.

Le huitième rapport est relatif à un décret portant adoption de schéma directeur d’aménagement et de mise en valeur de la zone d’utilité publique du pôle de croissance de Bagré.

Le neuvième rapport est relatif à la conclusion d’un marché pour la reconstruction du déversoir du barrage de Koaré dans le cadre de la mise en œuvre du projet de développement agricole en aval des petits barrages à l’Est (PPB/BID-BF).

Au terme de ses délibérations, le conseil a marqué son accord pour la passation dudit marché avec l’entreprise SGC2T, pour un montant de quatre cent quatre vingt dix sept millions quatre cent quatre vingt sept mille neuf cent quatre vingt seize (497 487 996) FCFA TTC.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat et la Banque Islamique de Développement (BID).

Le dixième rapport est relatif à l’examen de l’avant-projet de loi d’orientation de l’investissement au Burkina Faso dont l’objectif principal est de créer un cadre propice pour la promotion de l’investissement.

Ce projet de loi vise à mieux cibler les investisseurs. Il accorde une place particulière aux investissements de la diaspora burkinabè.


II – COMMUNICATIONS ORALES

 

II.1. Le ministre de l’Economie et des finances a fait au conseil deux communications.

La première communication est relative à l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du plan d’actions de la stratégie nationale de micro-finance 2012-2013 qui se déroulera le lundi 17 septembre 2012 à Ouagadougou.

La deuxième communication est relative à la conduite, du 19 septembre au 03 Octobre 2012, de la cinquième revue du programme triennal 2010-2013 soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) du Fonds monétaire international(FMI).

II.2. Le ministre des Ressources animales  a fait au conseil une communication relative à l’organisation d’ateliers régionaux sur la prévention et la gestion des conflits entre exploitants des ressources naturelles.

Ces ateliers entrent dans le cadre de la dynamique engagée par le gouvernement pour l’instauration de la paix sociale.

Elles se tiendront au cours des mois de septembre et d’octobre 2012.

II.3. Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation  a fait au conseil le compte-rendu de la tenue à Ouagadougou des assises sur  l’enseignement et la formation techniques et professionnels sous le thème : « Quelles compétences professionnelles et techniques pour une meilleure insertion socio-économique des jeunes ».

  

III – NOMINATION

III.1. NOMINATION DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

 

  • Au titre du ministère des Affaires étrangères et de la coopération régionale

–      Colonel Silas KEITA, officier est nommé Attaché de défense près l’Ambassade du Burkina Faso à Paris ;

  • Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité

–   Monsieur Hassane ALOU, Mle 30 509 C, contrôleur général de  police est nommé inspecteur technique des services ;

–     Monsieur Antoine PODA, Mle 12 423 N, contrôleur général de police est nommé inspecteur technique des services ;

–      Madame Eugénie Constance L. SOMDA / MEDAH, Mle 30 511 X, contrôleur général de police est nommée inspecteur technique des services ;

–      Monsieur Lazare TARPAGA, Mle 30 505 D, contrôleur général de police est nommé inspecteur technique des services ;

–      Monsieur Allassani OUEDRAOGO, Mle 49 516 E, ingénieur de conception informatique est nommé directeur général de l’Office nationale d’identification.

–      Monsieur Louis Pierre KI, Mle 12 599 Y, commissaire principal de police est nommé directeur de l’analyse de l’information à la coordination du renseignement intérieur ;

–      Madame Goubeyané Elisabeth YONI / IBRANGO, Mle 10 894 R, commissaire divisionnaire de police est nommée directrice de la police judiciaire à la direction générale de la police nationale ;

–      Monsieur Noraogo Ousmane SAWADOGO, Mle 12 603 J, commissaire divisionnaire de police est nommé directeur de la sureté de l’Etat à la direction général de la police nationale ;

–      Monsieur Tama YARO, Mle 12 811 T, commissaire principal de police est nommé directeur des compagnies républicaines de sécurité à la direction générale de la police nationale ;

–      Monsieur Léandre SORGO, Mle 57 723 R, commissaire principal de police est nommé directeur des personnels à la direction général de la police nationale ;

–      Monsieur Rasmané Francis SAWADOGO, Mle 8 502 S, contrôleur général  est nommé directeur régional de la police nationale du Centre-Est (Tenkodogo) ;

–      Monsieur Désiré OUEDRAOGO, Mle 24 361 R, commissaire est nommé directeur régional de la police nationale du Sahel (Dori) ;

–      Monsieur Marcel PARE, Mle 12 804 Y, commissaire principal de police est nommé directeur régional de la police nationale des Hauts-Bassins (Bobo-Dioulasso) ;

–      Monsieur Salfo DABARE, Mle 12 658 J, commissaire principal de police est nommé directeur régional de la police nationale du Centre-Ouest (Koudougou) ;

–      Monsieur Komossira SANON, Mle 22 830 W, commissaire principal de police est nommé directeur régional de la police nationale des Cascades (Banfora) ;

–      Monsieur Bétibié NEBIE, Mle 17 851 F, commissaire divisionnaire de police est nommé directeur régional de la police nationale du Centre-Nord (Kaya) ;

–      Monsieur Kouratinsy Luc SOULAMA, Mle 19 382 Z, commissaire principal de police est nommé directeur régional de la police nationale du Sud-Ouest (Gaoua) ;

–      Monsieur Boureima SABA, Mle 22 951 J, commissaire est nomme directeur provincial de la police nationale du Yagha (Sebba) ;

–      Monsieur Amado OUEDRAOGO, Mle 24 489 M, commissaire principal est nommé directeur provincial de la police nationale du Tuy (Houndé)

–      Monsieur Bangré Moussa KABORE, Mle 14 030 K, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Nahouri (PÔ) ;

–      Monsieur Abdoulaye SIDIBE, Mle 24 550 P, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale de la Léraba (Sindou) ;

–      Monsieur Karim Blaise ZANGRE, Mle 17 886 S, commissaire  est nommé directeur provincial de la police nationale de la Kossi (Nouna) ;

–      Monsieur Ousmane ZONGO, Mle 24 409 A, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Namentenga (Boulsa) ;

–      Monsieur Siaka BADO, Mle 19 454 N, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Ziro (Sapouy) ;

–      Monsieur Yacouba DRABO, Mle 17 838 Z, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale de la Bougouriba (Diébougou) ;

–      Monsieur Barké Ibrahima TALL, Mle 111 486 E, commissaire  est nommé directeur provincial de la police nationale du Sanguié (Réo) ;

–      Monsieur Kalbi Sylvain YAMEOGO, Mle 22 804 E, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Koulpélogo (Ouargaye) ;

–      Monsieur Boukari KONE, Mle 19 524 D, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Passoré (Yako) ;

–      Monsieur Michel BAMOUNI, Mle  27 528 B, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale des Banwa (Solenzo) ;

–      Monsieur Kouiliga Emmanuel KABORE, Mle 120 822 T, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Bam (Kongoussi) ;

–      Monsieur Djingri Dieudonné TOGUYENI, Mle 22 774 X, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Sourou (Tougan) ;

–      Monsieur Joachim SANKARA, Mle 31 796 D, commissaire        est nommé directeur provincial de la police nationale du Zondoma (Gourcy) ;

–      Monsieur Sana Emile KAFANDO, Mle 31 738 A, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Loroum (Titao) ;

–      Monsieur Roger Pascal YAMEOGO, Mle 22 942 E, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Kourittenga (Koupéla) ;

–      Monsieur Pascal ILBOUDO, Mle 22 939 K, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale de la Gnagna (Bogandé) ;

–      Monsieur Yacouba SANON, Mle 22 843 J, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Soum (Djibo)

–      Monsieur Lassana BARGO, Mle 111 495 E, commissaire est nommé directeur provincial de la police nationale du Ganzourgou (Zorgho).

 

  1. Au titre du ministère de la Justice

 –      Monsieur Drissa KONATE, Mle 59 651 T, administrateur des services financiers, 1ère classe, 5e échelon est nommé directeur des études et de la planification

–      Monsieur Jean-Pierre YABRE, Mle 28 521 V, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 3e échelon, est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Diapaga

–      Monsieur Mahamadi OUBDA, Mle 113 373 K, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Ziniaré ;

–      Monsieur Moussa ZOMODO, Mle 59 954 L, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Manga ;

–      Monsieur Lacina COULIBALY, Mle 59 944 X, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correcteur de Nouna ;

–      Monsieur Karim SOUGUE, Mle 59 950 C, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Koudougou ;

–      Monsieur Cyrile TRAORE, Mle 59 952 A, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Boromo ;

–      Monsieur Hubert KI, Mle 222 273 X inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Orodara ;

–      Monsieur Nogmanègré Claude OUEDRAOGO, Mle 203 367 X, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Kaya ;

–      Monsieur Armand SANOU, Mle 59 949 P, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon est nommé régisseur de la maison d’arrêt et de correction de Yako ;

–      Monsieur Ahmed TRAORE, Mle 113 346 H, inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon, est nommé régisseur de la prison de haute sécurité ;

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation

–      Monsieur Djibrilou DIALLO, Mle 15 416 H, inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 12e échelon est nommé directeur général de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Dori ;

–      Monsieur Jean Apollinaire KABORE, Mle 15 432 H, inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9e échelon est nommé directeur général de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Ouahigouya

–      Monsieur Regma Etienne KABORE, Mle 15 434 K, inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe 10e échelon est nommé directeur général de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Loumbila ;

–      Monsieur Ouindicouni OUEDRAOGO,  Mle 18 311 T, inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9e échelon est nommé directeur général de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Bobo-Dioulasso ;

 

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

  1. A.   Au titre du ministère des Transports, des postes et de l’économie numérique

Le conseil a adopté un décret portant renouvellement de mandat d’administrateurs au  Conseil d’administration de la Société de Gestion du Patrimoine Ferroviaire du Burkina (SOPAFER) pour un premier mandat de trois (03) ans en remplacement d’administrateurs admis à la retraite ou ayant changé de structure.

 

Administrateurs représentant l’Etat :

 Au titre du ministère des Transports, des postes et de l’économie numérique 

Madame Lamoussa Pauline SIMPORE née NIKIEMA, Mle 130 215E, Magistrat, catégorie P, 1er grade 2ème échelon

 Au titre du ministère des Infrastructures et du désenclavement

Monsieur Yentéma Ousmane YONLI, Mle 23 366 V, Ingénieur des Travaux Publics, 1ère classe 12ème échelon

 Administrateur représentant les Structures d’appui et de conseils :

Au titre de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina

Madame Monique  Sofeno NACANABO née SOULAMA, Mle 231 8917 E Cadre Supérieur, C3 échelon 14

  1. B.  Au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat

Le conseil a adopté deux décrets portant renouvellement de mandats d’administrateurs aux conseils d’administration de la Filature du Sahel Société Anonyme (FILSAH) et de l’Agence pour la Promotion des Exportations du Burkina (APEX-Burkina).

Le premier décret nomme Madame Céline YONABA née COULIBALY, Mle 27 773, Inspecteur des impôts, membre du Conseil d’administration de la FILSAH-SA au titre du Ministère de l’Economie et des Finances.

Le deuxième décret nomme Monsieur Alain Télesphore ZONGO, Mle 17 992 B, Inspecteur des impôts, membre du Conseil d’administration de l’APEX-Burkina au titre du Ministère de l’Economie et des Finances.

  • C.  Au titre du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale

Le conseil a adopté un décret portant nomination d’un membre au conseil d’administration de l’Institut national de formation en travail social (INFTS).

Au terme de ce décret monsieur Bassarmoi SOMA dit Pierre, délégué général de l’Ecole, est nommé membre représentant les élèves au conseil  d’administration de l’INFTS.

 

Le ministre de la Communication

Porte-parole du gouvernement

 Alain Edouard TRAORE

Print Friendly, PDF & Email

Plus d'articles:

izmir web tasarim genital estetik