Conférences régionales de la communication : Une nouvelle tribune d’échanges avec les forces vives

Chronique du gouvernement du 29 Août 2012

Conférences régionales de la communication 

Une nouvelle tribune d’échanges avec les forces vives

Le ministère de la communication lance à partir de ce mois d’août 2012 une série de conférences dans les chefs-lieux des treize régions du Burkina. L’organisation de ces conférences consacre la mise en œuvre de la stratégie de communication gouvernementale hors médias pour rendre lisibles et visibles les actions et politiques publiques. L’idée de tenir des conférences régionales est née lors de la célébration des 50 ans de d’indépendance du Burkina Faso en 2010. Ces grandes conférences qui ont eu lieu dans les treize (13) régions avaient pour but de revisiter le passé et l’histoire des peuples de ces régions. Il s’agissait de jeter un regard sur le passé afin de mieux orienter l’avenir. A la différence de ces grandes conférences régionales, celles qui se tiendront de nouveau dans les différentes régions, portent essentiellement sur les grands chantiers de développement du Burkina.

Les conférences régionales de la communication constituent une formidable tribune pour le gouvernement de mener des échanges directs avec les forces vives des régions. La première se tiendra du 29 août au 1er septembre 2012 à Dédougou dans la Boucle du Mouhoun. Au cours de cette conférence, les communications porteront sur les grands projets de développement engagés dans la région afin de les vulgariser auprès des populations et susciter leur adhésion en vue d’en assurer le succès.

La région de la Boucle du Mouhoun jadis enclavée, observe en ce moment un dynamisme dans de nombreux secteurs ; les infrastructures routières sont améliorées, en témoigne la construction de la route Koudougou-Dédougou et celle en cours de réalisation Dédougou-Nouna-Djibasso longue de 145 kilomètres et financée par le Millennium challenge account (MCA) et qui devrait à terme contribuer à fluidifier le trafic, à accroître le flux de transport et faciliter l’accessibilité aux services essentiels de base, et enfin, réduire le temps de déplacement et les coûts d’exploitation des véhicules. En somme, la réalisation de ce projet sera d’un apport inestimable à l’élévation et à l’amélioration du niveau de vie des populations.

La région a aussi été dotée d’une université qui est déjà fonctionnelle ; une école nationale de la santé est en construction ; une nouvelle maternité plus moderne verra le jour bientôt ; des plans d’aménagement de la vallée du Sourou sont en cours d’élaboration avec l’appui financier du Millenium Challenge Account, et d’autres projets routiers non moins importants sont également en étude pour le désenclavement total de la région. La réalisation d’un centre de formation professionnelle à Nouna, d’un centre d’écoute pour jeune et d’un bâtiment administratif à Dédougou sont également dans l’agenda des projets de la région.

Lors de cette conférence qui va enregistrer la participation des forces vives et des ressortissants de la région, il s’agira d’échanger sur la réalisation de tous ces projets et de recueillir les suggestions des participants pour d’éventuels recadrages. Mais au-delà des projets typiquement liés aux régions, les conférences régionales de la communication seront également des lieux propices pour discuter des grands programmes d’intérêt national initiés par le gouvernement tels la SCADD, le pôle de croissance de Bagré, le programme de développement de la vallée de Samandéni, le programme spécial de création d’emplois, l’aéroport de Donsin… Des techniciens seront sollicités pour présenter ces différents programmes aux populations.

Il est attendu des forces vives et des ressortissants des régions, des contributions pertinentes qui guideront les gouvernants dans leurs choix et décisions pour le plein essor de toutes les régions du pays. En matière de gouvernance, il est indéniable que l’implication des populations est une chose essentielle pour assurer le succès des projets. Mieux informées et mieux guidées, les populations adhèrent plus facilement et plus utilement aux politiques publiques. De plus, elles seules savent et sont à même d’orienter les décideurs sur les besoins les plus pertinents de leurs régions. En somme, les conférences régionales de la communication ont pour finalité d’aider à l’amélioration de la gouvernance en permettant ces échanges directs. Le ministère de la communication, initiateur de ce cadre de rencontres, ne pourrait seule réussir ce nouveau challenge. Il a besoin de l’accompagnement et de l’appui des autres départements ministériels qui ont en charge les projets et programmes de développement du pays.

 

Ministère de la  Communication

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Recommandés

Cyberstratégie sectorielle e-éducation : Diversification des cadres d’apprentissage et de diffusion des savoirs

Sig-Burkina

Le levier de développement de notre football

Sig-Burkina

Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ) : la santé mentale des jeunes au cœur des préoccupations

Sig-Burkina

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus...

Recommended
Chronique du gouvernement du 22 Août 2012 Campagne de reforestation 2012 : Planter…